Dossier

La proposition

Afin de libérer l’action publique en faveur du développement économique agricole, Régions de France préconise de limiter l’action de l’État aux sujets régaliens (questions sanitaires, défenses des intérêts français, fiscalité…). Les Régions demandent que leur soit transférée la totalité des moyens financiers et humains correspondant aux crédits de la Politique agricole commune (PAC) et de leurs contreparties nationales. Objectif : mieux accompagner les entreprises agricoles et le secteur agro-alimentaire.