Actualités

SUPPORT : En direct des Régions
THÉMATIQUE : Tous
RÉGION : Tous
13 décembre 2023

Centre-Val de Loire : la Région signe un accord avec l’État sur le volet mobilités du CPER 2023-2027

Un accord historique entre la Région et l’État sur le volet mobilités du Contrat de Plan État-Région : 515 millions d’euros pour développer les infrastructures de transport en Centre-Val de Loire d’ici 2027 !

 

Clément BEAUNE, Ministre chargé des transports, s’est rendu à l’Hôtel de Région à Orléans le 20 novembre 2023 pour signer avec François BONNEAU, Président de la Région Centre-Val de Loire, le protocole relatif au volet mobilités 2023-2027 du Contrat de Plan État-Région.
L’accord trouvé entre l’État et la Région est historique, Les crédits annuels engagés par l’Etat et par la Région ont plus que doublé par rapport à la période précédente.
Il le fruit d’une concertation approfondie avec l’ensemble des acteurs du territoire.
Au total, plus de 500 M€ seront investis pour renforcer l’offre de transport et verdir les mobilités du territoire.

 

Centre-Val de Loire : une Région qui expérimente, innove et investit pour les mobilités !

 

En Centre-Val de Loire, la Région expérimente, investit et innove pour développer les mobilités de ses habitants, renforcer l’attractivité du territoire, rapprocher urbain et rural, permettre un accès facilité aux transports pour tous avec notamment la mesure de Gratuité pour les jeunes le week-end sur le réseau régional Rémi depuis la rentrée, ou une offre dédiée aux touristes pendant les vacances ; développer le transport durable et impulser la mobilité douce :

 

  • Achat de nouvelles rames pour plus de confort à bord des trains Rémi ;

 

  • Expérimentation de cars rétrofités pour le transport scolaire, que la Région a rendu gratuit ;

 

  • Aménagement pour le transport de vélos sur le réseau régional Rémi ;

 

  • Développement des véloroutes ;

 

  • Aide à l’achat d’un vélo électrique en zone rurale

 

  • Expérimentation de l’auto-partage électrique en zone rurale ;

 

  • Développement du fret ferroviaire ;

 

  • Sauvegarde des lignes d’équilibre du territoire…

 

CPER mobilités : 373 millions d’euros consacrés au ferroviaire !

 

Avec 373 M€ consacrés au ferroviaire, soit près des trois quarts de l’enveloppe, les priorités de ce contrat sont très claires :

 

  • Renforcer les offres de mobilités durables du quotidien autour des métropoles d’Orléans et de Tours pour améliorer leur accessibilité depuis les zones périurbaines et rurales avec le développement des étoiles de Tours et d’Orléans et notamment (Orléans-Châteauneuf, St Cyr en Val, Fondettes, La Riche…),. Le contrat prévoit notamment de nouvelles études autour des liaisons et arrêts entre les villes centres et leur aire d’attractivité qui pourront notamment concerner Orléans-Châteauneuf, Orléans-Saint Cyr-en-Val/La Ferté-Saint-Aubin, Orléans-Neuville, haltes de Fondettes, La Riche, la Ville-aux Dame. 44 M€ y seront spécifiquement dédiés au sein de ce CPER ;

 

  • Régénérer et moderniser les petites lignes telles que Tours-Loches ou Dourdan-La Membrolle qui permettent de desservir les territoires, notamment ruraux, dans la continuité du protocole d’accord signé entre l’Etat et la Région le 20 février 2020. 91 M€ y seront consacrés dans le CPER ;

 

  • Développer l’activité de fret ferroviaire avec la création d’un chantier de transport combiné à Fleury-les-Aubrais (Loiret) ou encore la mise en place d’un appel à manifestation d’intérêt pour développer les installations terminales embranchées. De par son savoir-faire et sa position géographique stratégique, la région Centre-Val de Loire peut contribuer de manière essentielle aux objectifs de développement du fret ferroviaire. 92 M€ y seront spécifiquement dédiés au sein de ce CPER ;

 

  • Rendre les gares ferroviaires plus accessibles. 16 gares sont concernées, telles que Orléans, Les Aubrais, Tours, Saint-Pierre-des-Corps, Châteaudun, Vendôme et Illiers-Combray. Le CPER prévoit un investissement de 96 M€, soit un cinquième de l’enveloppe totale

 

  • Améliorer les axes ferroviaires structurants, notamment les lignes Paris-Chartres-Le Mans ou Orléans-Tours. 50 M€ y seront consacrés.

 

Clément BEAUNE, Ministre chargé des Transports, a déclaré : « Pour accompagner la région Centre-Val de Loire dans sa croissance et renforcer son attractivité, nous lui devons des infrastructures de transport à la pointe de la modernité. Sur les rails, les fleuves ou la routes, les infrastructures sont les artères qui irriguent nos territoires. Avec la Région et les collectivités locales, ce sont plus de 500 M€ que l’Etat va engager d’ici 2027 pour proposer une offre de mobilité décarbonée, fiable et accessible à tous dans toute la région. La part de l’Etat représente un investissement historique, en hausse de 80% par rapport à la génération précédente de CPER. Elle traduit la mobilisation de l’Etat en faveur des habitants de la région, et répond aux enjeux de la décarbonation des transports.

 

François BONNEAU, Président de la Région Centre-Val de Loire, a déclaré : « Au travers de cette nouvelle contractualisation avec l’Etat, la Région poursuit son engagement en faveur des mobilités durables. Avec un effort inédit par son ampleur et ses ambitions, le Centre-Val de Loire pose les bases des mobilités de demain. En combinant avec les investissements sur le renouvellement et le verdissement des matériels roulants et sur l’exigence de service au travers de sa convention TER, c’est l’ensemble du réseau RÉMI qui progresse pour offrir à toutes et tous une alternative durable aux déplacements du quotidien. »

 

 

Voir l’article

Contact

Inscription à la newsletterNous écrire
Aller au contenu principal