Actualités

SUPPORT : En direct des Régions
THÉMATIQUE : Tous
RÉGION : Tous
21 décembre 2023

Bretagne : la session de décembre 2023 sur les orientations budgétaires en bref

 

Lors de la session des 13, 14 et 15 décembre, les 83 élu·e·s régionaux·ales ont adopté les grandes orientations du budget 2024, qui sera discuté et voté en février prochain.

 

Les orientations budgétaires pour 2024

 

C’est dans un contexte d’instabilité et d’incertitudes que la Région a adopté ses orientations pour le 3e budget de la mandature qui sera voté les 15, 16 et 17 février prochains. Les deux grandes priorités : faire face à l’urgence, mais aussi construire l’avenir pour permettre aux Bretonnes et aux Bretons de vivre dignement et de nourrir des projets, tout en travaillant aux nécessaires transitions.

 

Ce qu’il ressort de ses grandes orientations budgétaires, c’est que la Région poursuivra, en 2024, son action au service d’un projet régional qui vise à concilier les objectifs :

 

  • d’un développement durable,
  • d’un renforcement de la performance économique au service d’enjeux de souveraineté,
  • l’accélération des transitions écologiques pour répondre au défi majeur du climat, de la décarbonation et de la préservation de la biodiversité,
  • la préoccupation de la cohésion sociale.

 

Ce projet régional qui consiste en “Plus d’emploi et moins de carbone, bien vivre partout en Bretagne et Plus de Bretagne“, connaitra en 2024 une nouvelle étape, dans la continuité de l’action des précédentes années.

 

1. Rendre les lycées agricoles plus attractifs 

 

L’une des grandes priorités régionales concerne l’avenir de l’agriculture en Bretagne. Pour que ce dernier soit assuré, il est en effet primordial de favoriser au maximum l’installation de jeunes exploitants, avec pour objectif 1 000 installations/an en 2028. Afin d’aboutir à ce chiffre, la Région souhaite attirer des nouveaux publics vers ces métiers en rendant ses 10 lycées agricoles publics plus attractifs.

 

2. Plan en faveur des langues régionales

 

Malgré des politiques linguistiques volontaristes, le nombre de locuteurs du breton ou du gallo diminue. Pour enrayer ce déclin, la Région lance un plan de réappropriation des langues d’une ampleur inédite, afin de transmettre les langues par l’enseignement et la formation et de développer leur présence dans la vie quotidienne. L’objectif est d’y consacrer près de 13 M€ en 2027 (soit 3,6 M€ de plus qu’en 2023).

 

Pour la transmission de la langue bretonne, pas moins
de 23 actions sont posées afin de former plus d’élèves et plus d’adultes. Concernant le gallo, la Région souhaite sensibiliser dès le plus jeune âge afin que 3 000 élèves du 1er degré apprennent
le gallo en 2027, contre 1 250 aujourd’hui.

 

3. Répondre à la crise du logement 

 

Aujourd’hui en Bretagne, l’offre est en décalage avec les attentes et besoins du territoire et de ses habitants. En effet, la tension actuelle sur le logement conduit de nombreux ménages à devoir renoncer à habiter près de leur lieu de travail, ce qui génère une forte croissance des besoins en mobilité ou à devoir habiter dans des logements moins onéreux et, souvent peu qualitatifs.

 

C’est pourquoi, la Région souhaite faire face au défi immense de la crise du logement en participant à une réponse collective car il est nécessaire d’imaginer un nouveau système de régulation publique pour enrayer ces difficultés croissantes à se loger en Bretagne.

 

Pour ce faire, la Région souhaite déployer une politique du logement et de l’habitat déclinée sur 4 axes :

 

– Impulser et animer une politique régionale du logement “à la bretonne” ;
– Favoriser la mobilisation du foncier pour concilier le développement de l’offre de logements et la sobriété foncière ;
– Accompagner les politiques territoriales de l’habitat et les acteurs du logement par un soutien financier ;
– Conforter la chaîne de production du logement et accélérer son adaptation aux transitions.

 

4.  Une expérimentation  » Réseau pour l’emploi  » 

 

Suite à la récente  “loi pour le plein emploi”, la Région, l’État, Pôle emploi et le Département des Côtes d’Armor souhaitent lancer une expérimentation en matière de formation et de coordination sur le territoire. L’idée est de bâtir un réseau (en Côtes d’Armor) en ciblant les publics les plus fragiles, pour :

 

  • proposer des parcours de formation encore plus adaptés aux besoins des demandeurs d’emploi et aux attentes des entreprises ;
  • faciliter le recrutement des entreprises à l’aide d’une offre de services plus accessible.

 

5. Le plan breton pour l’arbre se poursuit 

 

5 millions d’arbres supplémentaires entre 2024 et 2028 : c’est la nouvelle étape que vient de franchir la Région avec la poursuite de son Plan breton pour l’arbre qui visait déjà la plantation de 5 millions d’arbres à horizon 2025. Au-delà de cet objectif, La Région poursuivra son engagement dans le Plan Bois Énergie Bretagne et apportera son soutien financier à la valorisation de la ressource «bois énergie» et à la structuration locale de l’approvisionnement, afin d’augmenter la part de l’énergie produite par la ressource bois.

 

Au total, près de 31 M€ seront dédiés au Plan breton pour l’arbre, toutes politiques publiques confondues, parmi lesquelles Breizh Forêt Bois, Breizh Bocage, programmes de recherche, animation et structuration de la filière, aide à l’installation de chaudières, part dans des sociétés publiques locales.

 

Voir l’article

Contact

Inscription à la newsletterNous écrire
Aller au contenu principal