dimanche 05 avril 2020
31 janvier 2020

Régions de France et Transdev reconduisent leur partenariat pour trois ans

Régions, France, Transdev, mobilité, partenariat, convention

Les présidents Renaud Muselier et François Bonneau avec Thierry Mallet, PDG de Transdev et Edouard Hénaut, DG France, Transdev (© Régions de France/Hugues-Marie Duclos)

En marge des vœux de Régions de France le 29 janvier 2020, Thierry Mallet, PDG de Transdev, et Brice Teinturier, DG délégué d’Ipsos France, ont présenté aux Présidents l’enquête mobilité réalisée pour Régions de France. La présentation a été suivie de la signature de la nouvelle Convention de partenariat entre Régions de France et Transdev. Les Présidents sont déterminés à offrir des solutions de mobilités aux territoires peu denses.

Le partenariat premium entre Régions de France et Transdev est reconduit pour une durée de 3 ans. Dans le cadre de ce partenariat, Ipsos a réalisé en 2019 une grande enquête sur la mobilité des Français dont le questionnaire a été élaboré conjointement avec les équipes de Transdev et Régions de France. L’objectif était de disposer de données quantitatives et qualitatives au niveau national avec des focus régionaux.

Le résultat de ces travaux a été présenté lors de l’un des deux ateliers mobilité du Congrès 2019 de Régions de France, les 30 septembre et 1er octobre à Bordeaux. Trois Vice-présidents de Région chargés des Transports, et représentants de la Commission Transports et Mobilité de Régions de France, étaient présents à cet atelier : Michel Neugnot, (Bourgogne-Franche-Comté), Jean-Luc Gibelin, (Occitanie) et Philippe Tabarot (Sud-Provence Alpes Côtes d’Azur).

Les principaux résultats de l’enquête Ipsos/Transdev/Régions de France

L’enquête a été menée du 15 au 29 juillet 2019 auprès de 10.000 personnes. Les résultats montrent que, s’ils se déclarent satisfaits de la qualité des transports publics en France, les Français attendent que le périmètre de l’offre soit élargi et les services plus accessibles. La promulgation de la LOM (Loi d’orientation des mobilités) doit permettre aux Collectivités de déployer plus largement des solutions de mobilité qui existent déjà sur le territoire.

La mobilité représente un coût élevé pour les Français

Même si les Français passent beaucoup de temps dans les transports, ils s’en déclarent globalement satisfaits (75%), un peu moins en Ile-de-France. Cependant, la mobilité représente un coût élevé pour les Français, ce poids économique touchant particulièrement les ménages à faibles revenus et ceux vivant dans les zones périurbaines et rurales.

Repenser les enjeux de la mobilité et améliorer l’intermodalité à l’échelle des territoires

La voiture est le moyen de déplacement privilégié par la majorité des actifs (61% des personnes interrogées). Mais cette utilisation est souvent contrainte. Un tiers des Français vivant dans les zones périurbaines et rurales utilisent leur voiture car il n’existe aucun moyen alternatif. Hors Ile-de-France, et dans les grandes métropoles, les transports en commun sont peu utilisés. Pour les ménages vivant dans les territoires périurbains et ruraux, l’offre restreinte de mobilité se traduit également par des difficultés d’accès à l’emploi et aux services du quotidien (éducation, santé, loisirs…).

Les Français sont prêts à changer leurs habitudes en matière de mobilité

Dans un contexte de pouvoir d’achat contraint et de prise de conscience de la nécessité d’amplifier la transition écologique, les Français sont ouverts à l’idée d’utiliser d’autres modes de déplacement, notamment les transports ferroviaires : ainsi 74% des Français interrogés pensent qu’il faut les privilégier. Pour la majorité, des efforts doivent réalisés par les opérateurs.

Le détail de l’enquête

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email