Dossier

« Faire mieux, plus simple et plus efficace »

BRETAGNE
2 questions à... Thierry Burlot, vice-président chargé de l’environnement .Par un décret du 4 mai 2017, la Bretagne expérimente les missions d’animation et de concertation dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques.

Pourquoi la Région Bretagne a-t-elle développé une compétence eau ?

T. B. L’eau est omniprésente dans notre Région. Malheureusement après-guerre, sa qualité s’est dégradée, du fait du développement exceptionnel de l’agriculture et de l’agro-alimentaire. Dans les années 80-90 les Bretons ont pris conscience de la fragilité de cette ressource et de la nécessité de la préserver. On n’a pas été loin de la guerre civile entre le monde agricole et les associations… La Région a apporté sa capacité de concertation, d’expertise, d’analyse, de projets communs pour essayer de refaire ensemble. Et aujourd’hui son ambition est de concilier et réconcilier les acteurs autour de ce sujet.

Quels résultats avez-vous obtenu ?

T. B. La Bretagne a permis à la France de sortir d’un certain nombre de contentieux européens. Mais il nous faut poursuivre. Nous réfléchissons à un outil de gouvernance partagée. On souhaite exercer notre nouvelle compétence avec des partenaires : l’État, mais aussi l’agence de l’eau, les départements et bien sûr les intercommunalités. L’idée pourrait être de créer un grand syndicat mixte. Aujourd’hui l’ambition de la Région est de faire mieux, plus simple et plus efficace.

Contact

Catherine Yerles

catherine.yerles@bretagne.bzh