vendredi 29 mai 2020
22 avril 2020

Sud : prenons de la hauteur direction les étoiles

L’infiniment petit a réussi à semer le trouble sur l’humanité toute entière. Mais l’infiniment grand peut nous apporter tout le réconfort et la relativité dont nous avons besoin en cette période sans repère.

Observer les étoiles a toujours été le propre de l’humanité. Ces corps célestes au-dessus de nos têtes ont toujours fasciné les hommes et d’une certaine manière, les ont tirés vers le haut. Inventant des systèmes de mesures pour comprendre l’alternance des saisons, ou le découpage du temps, les hommes inventent la science. Un grand nombre de découvertes fondamentales sont issues de l’étude des objets célestes. Des Mayas aux égyptiens en passant par Hipparque, Ptolémée ou Giordano Bruno, l’observation de la position des étoiles va guider les navigateurs de l’Antiquité et les faire conquérir les océans. Les hommes vont par étapes faire naitre les mathématiques, la physique et enfin l’astrophysique. Cette science permet la recherche des origines de tout ce qui existe et nous emmène bien au-delà des contingences du quotidien. De quoi nous évader en cette période où le confinement nous pèse.

Observer le ciel à l’œil nu

Sans être un astrophysicien, nous pouvons observer le ciel. Si le Covid-19 et le confinement international qu’il a généré a une bonne conséquence, c’est incontestablement de rendre le ciel transparent, libéré des pollutions qui l’obstruent en temps normal. Donc d’un coin de fenêtre, il y aura toujours un coin de ciel à observer.

Ces applications peuvent vous y aider, ou vous initier aux grands mystères de l’arche céleste et vous aider à connaitre les noms, les formes et les  localisations de chaque constellation : 

Découvrez 4 applications qui permettent d’observer les étoiles. Si vous êtes de ceux qui aiment contempler le ciel, les étoiles et tout ce qui se trouve là-haut, alors vous serez certainement intéressé.

Une manière de suivre rigoureusement les précautions exigées par la situation sanitaire actuelle et de s’évader à travers la voie lactée qui nous abrite.

Un confinement intelligent

https://www.echosciences-paca.fr/

Un site intelligent qui vous renseigne sur les dernières recherches et découvertes sur l’astronomie régionale, nationale et mondiale. Des vidéos très bien documentées vous sont proposés ainsi qu’articles et podcast.

EchoSciences Provence-Alpes-Côte d’Azur lance une série de capsules vidéos : les vidéos EchoScientifiques !

Ces vidéos sont issues d’une rencontre entre vidéastes vulgarisateurs et chercheurs de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.Le Dr. Patrick Michel, directeur de recherches CNRS au laboratoire Lagrange (Nice, UMR 7293, UCA/OCA/CNRS), échange avec l’équipe Le Sense of Wonder pour réaliser cette première vidéo. A travers un conte populaire japonais, nous en apprenons davantage sur la mission Hayabusa 2 et l’atterrisseur MASCOT. Une mission qui permettra d’estimer l’âge de notre système solaire avec une précision inédite.

Echosciences à l’échelle nationale se mobilise pour alimenter un dossier par des informations sourcées issues des organismes de recherche (Inserm, CNRS….) et autres structures de référence.https://www.echosciences-sud.fr/articles/confinement-intelligent-17-activites-scientifiques-ludiques-et-creatives-a-faire-chez-soi

La Région Sud, un ciel et une astrophysique d’excellence

Première exoplanète découverte dans un observatoire en Région Sud

C’est à L’Observatoire Saint-Michel dans les Alpes de Haute-Provence que la première exoplanète a été découverte en 1995. Grâce notamment à une aide du Conseil régional, les professeurs Michel Mayor et Didier Queloz ont construit le spectographe ELODIE dont ils ont équipé un télescope de 193 cm. Ils ont pu ainsi découvrir la première planète extrasolaire autour d’une étoile autre que le soleil. Son nom : 51 Pegasi-b ou Dimidium. Une planète qui fait une demi fois la masse de Jupiter mais à la surface de laquelle les températures atteignent 1000°C. Une belle canicule ! Cette découverte et surtout le mode de calcul de la vitesse et de la masse ont valu aux deux astrophysiciens le Prix Nobel en 2019.

Le laboratoire d’Astrophysique de Marseille

Ce centre de recherche en astrophysique s’est spécialisé dans l’exigence. Ses sujets de recherche ont un large spectre allant de l’étude du milieu interstellaire et intergalactique, des différentes phases de la formation des étoiles, des étoiles massives et leurs explosions, des processus physiques liés à la formation et l’évolution des galaxies et leur environnement, de la structure de l’Univers et de son évolution, de la matière noire et du modèle cosmologique. Avec COROT et Cheops, le télescope spacial devrait envoyer ses données fin 2020, avec des révélations à venir sur d’autres exoplanètes. A suivre de près et peut-être à éveiller des vocations futures.

Les références et ressources pour rester la tête dans les étoiles et se projeter dans l’après-confinement

Le centre d’astronomie de Saint Michel l’Observatoire :

Renseignements au 04-92-76-69-69 Adossé à l’Observatoire de Haute-Provence, le Centre d’Astronomie de Saint-Michel l’Observatoire assure une mission de diffusion de la culture scientifique et accueille tout au long de l’année un public scolaire et adulte. Au coeur d’un superbe environnement naturel, le Centre d’Astronomie de Saint Michel l’Observatoire offre à tous les publics la possibilité d’observer le ciel et de découvrir l’Univers. Doté d’un large éventail d’instruments pédagogiques et d’observation dont un télescope de 60 cm sous coupole ainsi qu’une structure d’hébergement, un rendez-vous à envisager dans l’après-confinement. Vous pouvez aussi vous former pour en savoir plus sur cet univers si infiniment passionnant et surprenant. D’en savoir plus sur le maniement des instruments d’observation. Les stages 1-2-3 étoiles sont pour vous ! Pour débuter, pas besoin de connaissances préalables ni de matériel, juste l’envie d’apprendre. L’AFA s’occupe du reste.

Le planétarium de Marseille géré par l’association Andromède ( fermé actuellement )

Andromède est une constellation du ciel inspirée de la mythologie grecque qui représente la fille du roi Céphée et de la reine Cassiopée enchainée à un rocher. Elle fut délivrée par le héros Persée.

L’association ANDROMEDE (Association Nouvelle pour la Diffusion des Recherches de l’Observatoire de Marseille Et le Développement des Expositions) nait en 1976Elle a pour objectif la promotion de l’astronomie dans les milieux scolaires et auprès du grand public. Chaque année, elle initie près de 7000 scolaires à l’astronomie dans le cadre des visites à l’Observatoire historique de Marseille et propose des expositions thématiques et itinérantes. Elle organise également des évènements particuliers à l’occasion des éclipses de Lune et de Soleil, des transits planétaires, des années mondiales (physique, eau, lumière, astronomie …) des conférences et propose la Nuit des étoiles etc…

Au total sont plus de 20 000 personnes par an dont 14 000 élèves et enfants qui bénéficient des activités proposées et encadrées par l’Association Andromède.

 

Consulter l’article en ligne.

Partager cet article :

About souakla

  • Email