lundi 04 juillet 2022
15 juin 2022

A Bruxelles, les Régions de France défendent une PAC adaptée aux territoires

Déplacement de la Commission Agriculture, alimentation de Régions de France à Bruxelles, conduit par LCG et Lydie Bernard : les Régions défendent une PAC adaptée aux territoires et appelle une adoption rapide du PSN France auprès de la Commission Européenne.

Les représentants des Régions françaises, dans une délégation conduite par Loïg CHESNAIS-GIRARD, Président de la Commission Agriculture, Alimentation, Forêt, Pêche de Régions de France et Président de la Région Bretagne, et Lydie BERNARD, Présidente déléguée de cette commission et Vice-Présidente de la Région Pays de la Loire, sont allés à la rencontre des institutions européennes pour évoquer la mise en œuvre de la prochaine PAC à partir de 2023 et défendre, dans une vision de plus long terme, la nécessité d’une Europe agricole et alimentaire qui s’appuie sur ses territoires.  

La succession des crises – sanitaire, climatique et géopolitique – auxquelles sont confrontées les filières agricoles et alimentaires, conforte l’idée déjà portée par les Régions dans leur Livre Blanc de concilier, impérativement, une nécessaire transition des systèmes agricoles et alimentaires, le maintien de la production des matières premières agricoles sur le territoire de l’Union, et de renforcer l’autonomie énergétique et industrielle de transformation alimentaire.  

L’enjeu à court terme : adopter avant l’été le Plan Stratégique National de la France 

Plus que jamais, la Politique Agricole Commune constitue un outil puissant, mais qui doit rester commun à l’ensemble des Etats Membres et savoir être plus accessible, donc simplifié, pour les porteurs de projets. C’est la raison pour laquelle les Régions se sont employées à défendre auprès des représentants de la Commission Européenne la nécessité d’adopter rapidement durant l’été le Plan Stratégique National de la France qui sera soumis à la Commission Européenne avant fin juin mais également de respecter la subsidiarité et la souplesse que peut apporter le nouveau modèle de mise en œuvre proposé.  

Maintenir un lien direct avec les Régions 

Convaincus que la démocratie européenne passe par la reconnaissance de ses territoires et des entités politiques qui les composent, les élus des Régions françaises ont fait valoir la nécessité de maintenir un lien direct entre les Régions, autorités de gestion d’une partie du 2nd pilier de la PAC, et les représentants de la Commission sur cette prochaine PAC mais également dans la préparation de la PAC post 2027, pour laquelle les discussions devraient s’engager dès 2024.  

Ce déplacement a été l’occasion de sensibiliser les élus sur les projets de règlements européens à venir sur les systèmes alimentaires durables et l’agriculture bas carbone, projets susceptibles de venir impacter les propres politiques des Régions en faveur de l’origine et de la qualité des produits, et de la transition climatique.  

 

Communiqué de presse

Partager cet article :

About rdfadmin

  • Email