mercredi 05 octobre 2022
22 avril 2022

Grand Est : Oui à une agriculture bas carbone et responsable !

agriculture, bas carbone, grand est, régionFace aux enjeux économiques et climatiques, la Région Grand Est accompagne le monde agricole pour prendre le virage d’une agriculture bas carbone. A l’occasion de la Commission permanente du 8 avril 2022, elle vient d’adopter une série de mesures.

Valoriser les pratiques d’élevage durables

Région à énergie positive et bas carbone d’ici 2050, la collectivité s’est engagée à soutenir les éleveurs laitiers à réduire leur empreinte CO2 grâce au programme Ferme Laitière Bas Carbone 2021-2025. Des outils et des méthodes sont proposés à l’ensemble de la filière régionale pour l’aider à comprendre les enjeux climatiques, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et préserver le carbone stocké dans les sols. Le but est d’accompagner 40 % des éleveurs du territoire (1 500 d’ici 4 ans).

Une convention entre la Région et l’Institut de l’élevage met en place les actions de sensibilisation et le suivi auprès des agriculteurs pour l’année 2022. L’Institut percevra 322 932 euros pour accompagner 299 éleveurs.

Ambition « Agriculture 2030 »

Faciliter les transitions, c’est possible avec une démarche de transition de 3e voie en agriculture. Objectif : parvenir à transformer les modèles agricoles et viticoles, de 50 % des exploitations du territoire, pour concilier l’amélioration de la qualité de l’alimentation, le gain de compétitivité et la décarbonation !

Pour servir cette ambition, la Région – en collaboration avec la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est – va mener une étude stratégique sur l’agriculture à l’horizon 2030. Elle pourra ainsi identifier les grands enjeux à venir et adapter les priorités de la politique agricole régionale en vue d’accélérer les transitions. Près de 147 000 euros financeront cette étude en trois étapes, portée par le Grand Est :

  1. Réalisation d’un état des lieux
  2. Définition d’orientations stratégiques
  3. Construction d’une feuille de route

Cette démarche s’appuiera également sur un partenariat entre la Région, l’État et la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est au sein de la convention VIRAGE (Valoriser Innover Réunir pour l’Agriculture en Grand Est) signée à l’occasion de la Foire de Châlons 2021.

Coup de pouce pour les filières spécialisées

La Région propose des dispositifs sur mesure pour que chaque producteur puisse gagner en compétitivité et atteindre la triple performance : sociale, environnementale et économique.
Un peu plus de 1,3 million d’euros sont attribués aux filières spécialisées (fruits et légumes, houblon, horticole ou encore viticole) :

  • Près de 340 000 euros alloués à la filière fruits et légumes pour des investissements en construction et modernisation de serres de production.
  • Un peu plus de 160 000 euros aideront la filière houblon à maintenir son potentiel de production. Elle pourra ainsi investir dans des équipements de culture et de conditionnement de la matière première ou encore dans du matériel d’installation de nouvelles houblonnières.
  • 108 000 euros soutiendront huit exploitations, dont le lycée horticole de Wintzenheim (68), pour l’achat
    d’équipements favorisant la compétitivité de la filière horticole.
  • Près de 54 000 euros en faveur de la filière viticole et pépiniériste viticole pour l’acquisition de matériels
    spécifiques à la production (machine à couper les greffons, effeuilleuse, etc.).
  • 410 000 euros permettront à 26 exploitants de sécuriser la ressource en eau sur leurs productions.
  • 237 000 euros attribués pour accompagner la plantation de vergers. 64 hectares sont concernés dont un
    peu plus de la moitié en agriculture biologique ou en conversion.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email