samedi 31 octobre 2020
20 décembre 2019

Pays de la Loire: une naissance, un arbre

Plus qu’un geste fort, “une naissance, un arbre” est une promesse en faveur de la défense de la biodiversité en général, et de l’arbre particulier. La Région des Pays de la Loire s’est engagée dans cette nouvelle démarche, symbolique et participative. Explications.

Le 12 novembre dernier, ce n’est pas une plantation comme les autres qui a eu lieu à Ligné, en Loire-Atlantique. Christelle Morançais, présidente de la Région des Pays de la Loire, était accompagnée de Maurice Perrion, vice-président en charge des territoires, de l’environnement et de la transition énergétique, pour un acte fort en faveur de la biodiversité. En présence de familles lignéennes et de jeunes membres du conseil municipal enfants de Ligné, cinq premiers arbres ont été plantés dans un parc de la commune : cinq arbres, pour autant de naissances récentes. Chaque bébé ligérien peut de cette manière devenir le parrain d’un arbre planté dans sa commune à l’occasion de sa naissance.

Dispositif pour les communes volontaires

A raison de 40 000 naissances comptabilisées chaque année en Pays de la Loire, cela fait autant de raisons à la plantation de nouveaux arbres. Le dispositif “Une naissance, un arbre” s’adresse en effet aux communes volontaires qui veulent s’engager dans un projet de plantations cohérent et qualitatif. La Région soutient chaque projet à hauteur de 15 € par arbre planté, choisi parmi une liste d’essence d’arbres champêtres locaux, définie avec les experts de l’agroforesterie en région. Plus qu’un symbole de vie, l’arbre incarne l’engagement fort en faveur de la biodiversité porté par les territoires.

Un engagement pour préservation de la biodiversité

À travers ce nouveau dispositif qui s’inscrit dans la Stratégie régionale pour la biodiversité 2018-2023, la Région encourage et accompagne de cette manière la mobilisation des collectivités et du grand public en faveur de l’arbre et de la défense de la biodiversité. Au cœur du paysage ligérien, qui compte 11 % du territoire en forêts et 160 000 km de haies de bocage, l’arbre occupe une place centrale en matière de préservation de l’environnement, de développement durable et d’équilibre des territoires. Douze communes se sont d’ores et déjà engagées pour des projets de plantations pour un total de 1 600 arbres plantés, d’ici à 2023.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email