lundi 26 octobre 2020
21 janvier 2020

Normandie: un campus d’excellence international des énergies

Après une première étape de préfiguration (septembre 2020-septembre 2024), le Campus d’excellence international des énergies (CEINE) installera son siège sur le site du “Campus du futur” à Bourg-Achard, pour lequel la Région a engagé un projet de construction.

Porté collectivement par la Région, l’Académie de Normandie et les industriels du secteur de la filière énergie, l’enjeu de ce projet est de proposer, à l’échelle de la Normandie, des parcours d’excellence au rayonnement international et en adéquation avec les besoins du marché de l’emploi.

Turbine

Proposer des parcours d’excellence en adéquation avec le marché de l’emploi

L’ensemble des établissements du territoire dispensant des formations dans le domaine des énergies (près de 70 en Normandie) seront mis en réseau afin de construire un continuum éducatif BAC -3/ Emploi, articulant l’enseignement scolaire, l’Enseignement Supérieur et Recherche (publique et privé) ainsi que la formation professionnelle.

Ce projet prévoit notamment  la fusion des deux Campus des Métiers et des Qualifications des énergies déjà existants en Normandie, l’un basé aux lycées Descartes et Maupassant de Fécamp, l’autre porté par le lycée polyvalent Alexis de Tocqueville de Cherbourg.

Renforcer l’attractivité des métiers de l’énergie et faire rayonner la formation normande à l’international

La prévision de départs en retraite prévus dans les prochaines années sur certaines fonctions, et, en particulier, sur certaines compétences sous tension ou certains secteurs (nucléaire), nécessite de développer l’attractivité des métiers de la filière énergie. Il s’agira de l’un des objectifs majeurs poursuivis par le futur Campus d’excellence international des énergies.

Des actions ciblées seront, par ailleurs, mises en place à destination des femmes qui ne représentent que 16 % des effectifs de la filière.

Il s’agira aussi pour le CEINE de faire rayonner la formation normande dans les énergies à l’international en vue de de favoriser une véritable mobilité des compétences, de renforcer l’employabilité des jeunes à l’international mais aussi de soutenir le développement de l’activité de la Normandie à l’international. Le CEINE aura aussi pour mission d’enrichir la coopération éducative et de recherche internationale par des programmes d’échanges.

Enfin, les compétences liées au numérique étant plébiscitées par les entreprises, le CEINE œuvrera pour l’intégration du numérique dans l’ensemble des cursus de formation liés aux énergies.

La filière de l’énergie en Normandie 

  • 17% des capacités nucléaires nationales et 11% de la production d’électricité française
  • 39 % de la capacité française de raffinage de pétrole (1ere région)
  • 3 parcs éoliens en mer planifiés pour une puissance totale de 1,5 GW, soit la moitié de la puissance planifiée en France (1ère région)
  • 2è gisement européen au large du Cotentin, pour l’exploitation de l’énergie hydrolienne
  • 36 000 emplois salariés (3% des emplois salariés du secteur privé de la région) au sein de 1 400 établissements
  • La Normandie est au 1er rang des régions métropolitaines pour le poids de la filière énergie dans l’emploi salarié privé
  • Les formations aux métiers de l’énergie en Normandie :
    • 85 formations initiales en lycée en lien avec le secteur de l’énergie : 15 CAP, 53 en BAC Professionnel et 15 de niveau BTS
    • 2 360 apprentis répartis sur 42 formations en lien avec le secteur de l’énergie de niveau bac +2 et au-delà proposé sur le territoire par la voie de l’apprentissage.
    • 1 Licence pro Energie et propulsion parcours énergie et systèmes de mobilité durable a ouvert  à la rentrée de septembre 2019 à l’Université de Rouen.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email