jeudi 29 octobre 2020
3 avril 2020

La Réunion: une première enveloppe d’urgence de 59 M€ face à la crise sanitaire

Didier Robert, la Réunion, covid-19, mesures, urgence, région, FranceDidier Robert, Président de la Région La Réunion, présente les mesures d’urgences décidées par la Région face à la crise sanitaire, dans une interview au magazine Memento.

Quel est le budget débloqué par la Région et sa répartition envers chaque secteur ?

Le caractère inédit de la crise sanitaire mondiale qui frappe La Réunion appelle des réponses rapides, à la hauteur des différents enjeux. J’ai décidé dès le 19 mars d’engager une première enveloppe d’urgence de 59 M€, dont 39 M€ pour le soutien aux entreprises réunionnaises qui sont touchées de plein fouet dont l’effet levier va permettre d’injecter 60M€ en tout dans l’économie réunionnaise. 9 M€ seront distribués aux associations qui apportent un secours et une aide alimentaire aux plus démunis. S’ajoutent à cela 1 M€ pour l’acquisition de matériel sanitaire pour les soignants, dont la commande de plus d’un million de masque de protection, ainsi que 10 M€ pour des dépenses complémentaires ultérieures en investissement et en fonctionnement pour la collectivité.

Sur quels critères sera distribuée l’aide d’urgence pour les TPE locales ?

J’ai demandé qu’une première enveloppe de 20 M€ soit consacrée par la collectivité à cette aide dont le montant variera de 1000 à 2500€, et qui bénéficiera aux TPE réunionnaises, micro-entrepreneurs et professions indépendantes inclus. Elle sera ouverte aux entreprises de moins de 10 salariés dont le chiffre d’affaires est inférieur à 500 000€ et qui auront, pendant la période de confinement, été contraintes de fermer ou bien auront subi une perte de chiffres d’affaires d’au moins 20 %.

L’objectif de ce dispositif aide est clair, c’est de maintenir l’activité des entreprises nouvellement créées et celles en développement face aux effets liés à la crise du Covid-19.

Je veux souligner que la Région s’engage également aux côtés de l’État dans le cadre du Fonds National de Solidarité que nous abonderons à hauteur de plus de 2 M€.

Cette dimension de la cohérence des politiques publiques de solidarité aux plans local et national revêt pour moi un caractère fondamental pour apporter des réponses efficaces au tissu économique en particulier.

Comment La Région Réunion gère-t-elle cette crise ? Quel est votre sentiment face à cette situation ?

Nous sommes individuellement et collectivement confrontés à une crise sanitaire d’une ampleur exceptionnelle qui a des retentissements dans tous les domaines. En tant que Président de la Région, je considère que ma responsabilité dans une telle situation est d’agir, et d’agir vite, en collant au plus près des besoins des différents acteurs, à commencer par les entreprises réunionnaises, la Région ayant pour compétence première le développement économique du territoire.

J’ai rapidement pris des mesures d’urgence, dont certaines vont cependant au-delà des compétences de la collectivité, par exemple en matières sociale et sanitaire. La situation que nous traversons l’exige.

En ce qui concerne le fonctionnement de la collectivité, nous avons dès l’instauration de la période de confinement engagé un plan de continuité du service public qui privilégie autant que possible le télétravail et qui nous permet de continuer à assurer nos missions essentielles.

Sur le plan budgétaire, l’ensemble des mesures prises dans le cadre du Covid-19 aura mécaniquement un impact sur la suite et nous imposera, le moment venu, de procéder à de nouveaux arbitrages financiers. Ce sera une nouvelle mise à l’épreuve de notre faculté d’adaptation et nous prendrons là encore les décisions les plus adaptées au regard de l’intérêt général.

Comment envisagez-vous cette sortie de crise ?

Une crise aussi majeure marquera forcément chacun d’entre nous, tant au plan individuel que collectif, tant au plan humain qu’économique. Il y aura clairement un « avant » et un « après ». Nous aurons beaucoup d’efforts à accomplir pour rétablir un équilibre dans tous les domaines. Mais le sentiment qui domine, c’est que si nous prenons chaque jour les meilleures décisions, individuellement et collectivement, alors nous ressortirons de cette crise plus forts et plus unis, avec une conscience plus aiguë des enjeux qui se posent à nous pour l’avenir, en particulier en terme de développement durable à l’échelle mondiale, mais aussi insulaire.

Quel est le message que vous souhaiteriez faire passer aux Réunionnais ?

Je veux d’abord inciter chacune et chacun à respecter les mesures de confinement parce que c’est aujourd’hui sur le territoire national la seule vraie arme dont nous disposons pour endiguer cette épidémie. Je veux dire aussi à tous les Réunionnais, et notamment aux chefs d’entreprise, de garder confiance dans l’avenir. Cette crise aura une fin et nous nous en relèverons ensemble. Leur dire qu’ils peuvent compter sur le soutien aujourd’hui comme demain de La Région. Je reste, la collectivité reste pleinement mobilisée à leurs côtés.

Interview de Didier ROBERT,
Président de la Région Réunion
à retrouver dans le magazine Memento n°492 (Le mensuel des entreprises des Outre-Mer et de l’Océan Indien)

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email