samedi 17 avril 2021
1 avril 2021

La Réunion: livraison du second viaduc de la Nouvelle Route du Littoral

Maître d’ouvrage d’un chantier de sécurisation exceptionnel pour permettre à 80 000 usagers de la route de traverser chaque jour les points stratégiques entre le Port – le chef lieu – l’aéroport, la Région Réunion a rendu public ce mardi 30 mars la livraison du « viaduc 5400 » de la NRL. Le Président de la Région Réunion, Didier Robert, et le représentant de Vinci Construction, Vitry Ferdinand ont ainsi procédé à cette remise de clé de l’ouvrage exceptionnel, en présence du Préfet de Région Jacques Billant, des ouvriers du chantier, et des représentants des associations locales dont l’association des familles de victimes.

viaduc, Région, RéunionAprès le viaduc « Grande Chaloupe »en 2017, cette seconde livraison marque une étape importante dans la réalisation du chantier de la Nouvelle Route du Littoral. Le « viaduc 5400 », long de 5 409m et large de 28,90m est le plus grand viaduc en mer de France. Il s’appuie sur 48 piles pour relier Saint-Denis à la Grande Chaloupe.

« Je salue et je remercie très chaleureusement tous les ouvriers, ingénieurs, techniciens, tous ceux qui auront travaillé, mis beaucoup d’énergie pour faire en sorte que nous puissions être là aujourd’hui. Je salue la place de l’État et de l’Europe, dans la réalisation de ce chantier.
C’est une étape, qui nous rapproche un peu plus de la finalisation de cet axe.Les premiers éléments posés sur la nécessité d’une nouvelle route du Littoral remonte à 1997. L’objectif est une mise en circulation le plus rapidement possible. Il nous reste à finaliser les bretelles d’accès au niveau de la Grande Chaloupe d’un côté, et la terminaison côté Saint-Denis, avec le Nouveau Pont de la Rivière Saint-Denis et le point de liaison avec le Boulevard U2 (Pont Vinh San). Les 2km de digue à construire entre La Possession et la Grande Chaloupe seront réalisés grâce à la mise en place d’un plan andains. Les matériaux sont recensés et disponibles. Jamais sur un chantier de cette importance, nous n’avons pris autant de précaution pour la prise en compte de l’environnement ».— Didier Robert, Président de la Région Réunion

 

« La Nouvelle Route du Littoral participe de cette volonté de résorber un risque naturel majeur auquel sont exposés, chaque jour, les usagers de la route nationale 1 entre Saint-Denis et la Possession. Depuis l’engagement des travaux en 2014 pour construire cet axe de circulation rapide de 12,5 kilomètres, l’enjeu de sécurisation de cet axe stratégique emprunté quotidiennement par 80 000 usagers demeure donc dans tous les esprits. Plus de transports en commun, moins de congestion et donc moins de pollution : en ce sens, la Nouvelle Route du Littoral s’inscrit dans la droite lignée des projets d’infrastructures soucieux de s’inscrire dans leur environnement, en respectant les atouts patrimoniaux exceptionnels de la nature réunionnaise, véritable havre de biodiversité ».— Jacques Billant, Préfet de La Réunion

« Ce sont plus de 4 millions d’heures travaillées pour le groupement. Je suis convaincu que toutes celles et tous ceux, qui auront travaillé sur cet ouvrage, auront vécu une aventure humaine exceptionnelle . La NRL est un ouvrage hors norme par ses dimensions, hors-norme par le défi environnemental , celui de la préservation de nos espèces de la faune et la flore protégées ».— Ferdinand Vitry, Directeur du Projet Viaduc NRL représentant de Vinci Construction

 

Pour rappel

Déclaré d’utilité publique en 2012, le chantier de sécurisation de la Nouvelle Route du Littoral est financé par l’Europe (Fonds Européen de Développement Économique Régional et Banque Européenne d’Investissement), l’État (Caisse des Dépôts – CDC) et la Région Réunion.

La NRL répond à des enjeux à la fois sécuritaire, économique et écologique.
Un enjeu sécuritaire : l’ouvrage d’art représente avant tout une solution aux problématiques de mobilité intérieure pour relier l’ouest et le chef-lieu. Objectif : sécuriser un axe emprunté chaque jour par plus de 80 000 usagers réunionnais et 60 % du fret de l’île (marchandises, carburants…)

Un enjeu économique : les infrastructures ne font pas que relier des lieux et génèrent des emplois (créations d’entreprises, de services, meilleure qualité de vie), et donc de l’attractivité.

Un enjeu écologique : pas moins de « 150 mesures bleues et vertes » ont été mises en place dès les premières études permettant d’éviter, réduire, suivre en continu et compenser les potentiels impacts résiduels du chantier. La NRL est également une étape clé pour la réalisation du réseau régional de transport guidé de l’Est jusqu’au Sud de La Réunion.

À ce jour, la Nouvelle Route du Littoral (NRL) est achevée à 80 %. Sur les 12,3 km que représentent la NRL, seuls 2,7 km restent à réaliser.

 

Viaduc 5400 : Fiche technique

Un pont entre Saint-Denis et la Grande Chaloupe de 5 409 m de long et 28,90 m de largeur appuyé sur 48 piles en mer. Résistant aux houles cycloniques centennales.

– Le plus important viaduc en mer de France.
– Deux usines de préfabrication des éléments à terre.
– Des travaux maritimes avec des moyens d’envergure.
– Quantité de matériaux : Béton : 300 000 m3 Acier : 38 000 Tonnes Précontrainte : 9 000 Tonnes. Nombre de blocs carapace en béton : 24 718 (soit 464 736 tonnes de béton)
– Effectif max. du chantier : environ 800 personnes (dont personnel en insertion, sous-traitances comprises).
– Enveloppe budgétaire : 716 000 000 €
– Maîtrise d’oeuvre : Egis
– Constructeurs : Vinci Construction grands projets / Bouygues travaux publics / Dodin Campenon Bernard / De Mathieu Bard Construction

Dossier de presse

Consulter l’article

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email