jeudi 26 novembre 2020
16 novembre 2020

Nouvelle-Aquitaine: PME et ETI, candidatez au dispositif Usine du futur

Nouvelle-Aquitaine, appel, usine, futur, région, industrie, innovation, PME, ETIL’Appel à manifestation d’intérêt Usine du futur est ouvert par la Région Nouvelle-Aquitaine. L’objectif pour les entreprises : candidater autour d’un projet d’amélioration de leur performance industrielle. Les sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement global pour développer leur compétitivité.

Plus de 119 entreprises seront retenues en 2020 pour bénéficier de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) Usine du futur. Profil recherché : des établissements industriels qui souhaitent améliorer leurs performances et sont dans la recherche d’un nouveau modèle. Elles rejoindront les 600 premiers bénéficiaires de ce dispositif depuis le lancement du programme en février 2014.

Vers l’usine compétitive, numérique et durable

Avec l’Usine du futur, l’ambition de la Région Nouvelle-Aquitaine est double et progressive, à suivre sur une échelle de 10 ans :

  • redonner des marges de manoeuvre aux entreprises en les accompagnant vers l’excellence opérationnelle,
  • soutenir la transition vers l’usine numérique et connectée.

Peuvent candidater les entreprises – PME (Petites et moyennes entreprises) et ETI (entreprises de taille intermédiaire) ayant leur activité principale de production en Nouvelle-Aquitaine, quelque soit le secteur d’activité.
Les structures, de 10 à 5000 salariés, doivent avoir le souhait d’agir sur quatre leviers complémentaires :

  • la stratégie numérique (solutions et schémas directeurs, expérience client, marketing digital…)
  • la performance de l’organisation industrielle (flux, qualité, flexibilité, conditions de travail…),
  • les technologies de production à l’ère numérique (technologies clefs de production, procédés innovants…)
  • l’usine durable (optimisation des ressources, efficacité énergétique et environnementale…).

Ce programme précurseur est en ligne avec la démarche nationale “Industrie du Futur”, qui vise à moderniser l’outil industriel, transformer son modèle économique par le numérique et ainsi répondre aux grands défis sociétaux actuels.

Diagnostic et accompagnement personnalisé

La session de ce nouvel AMI est ouverte jusqu’au 31 mars 2021 et animée par les services de la Région, avec le soutien de l’Agence de Développement Innovation (ADI) et de la CCI.
Les entreprises sélectionnées bénéficieront d’un diagnostic personnalisé portant sur leurs besoins en termes de technologie, d’organisation, de numérique et d’optimisation des ressources.
Il leur sera ainsi ensuite proposé un plan d’amélioration de la performance industrielle, permettant d’obtenir des résultats tangibles.
100% du coût du diagnostic est pris en charge par la Région et l’État.

Dans un deuxième temps, la Région propose un accompagnement sur les investissements matériels, les volets “formation et conseil”, l’aide à l’embauche et la R&D. Un référent assure un suivi personnalisé de chaque entreprise.

L’objectif du programme  “Usine du futur 2017-2022” est d’accompagner au total 900 entreprises d’ici 2022, afin de renouer avec la compétitivité, en investissant sur les technologies, et en responsabilisant les équipes afin de proposer des produits et services innovants et encore 900 entreprises supplémentaires d’ici 2023 dans le programme  « Usine du Futur 2020-2023 ».

En image : L’Usine du futur, comment ça marche ?

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email