lundi 04 juillet 2022
20 mai 2022

Pays de la Loire : Étoiles montantes fait briller les chercheurs ligériens

Chaque année depuis son lancement en 2017, le dispositif régional Etoiles montantes soutient une dizaine de jeunes chercheuses et chercheurs ligériens. Il se traduit par un accompagnement de deux ans qui permet aux scientifiques les plus prometteurs du territoire de financer des projets de recherche novateurs, tremplins vers une reconnaissance à l’international. Rencontre avec deux lauréats.

(c) RPDL / Ouest Médias

Chercheur en informatique au laboratoire LS2N de l’Université de Nantes, Matthieu Perrin est accompagné par le dispositif Etoiles montantesdepuis 2020. « Dans la recherche, beaucoup de financements sont accordés à un consortium d’équipes », constate le scientifique de 32 ans. « Étoiles montantes a ceci de particulier qu’il finance un projet porté par un seul chercheur. C’est une formidable opportunité pour travailler sur des sujets plus risqués au sens scientifique du terme, et donc plus novateurs, qui explorent des problématiques inédites ». A BROadCast viewpoint for distributed COmputabiLIty (dit aussi BROCCOLI), tel est l’intitulé des travaux de recherche de Matthieu Perrin. Un sujet beaucoup moins opaque qu’il en a l’air quand l’informaticien explique ses possibles futures applications.

Un coup de pouce dans la carrière

« En travaillant sur le calcul réparti, je réfléchis à améliorer les modèles de synchronisation entre différents ordinateurs ou serveurs. Cela pourrait par exemple être très utile pour la vente d’œuvres d’art en ligne, afin de bien vendre la pièce à la première personne qui se sera manifestée et de ne surtout pas la vendre deux fois ». Pour le jeune chercheur, Étoiles montantes constitue aussi un coup de pouce pour le développement de sa carrière. « À terme, j’espère obtenir le très demandé financement européen de l’ERC (European Research Council). Si les taux d’admission sont très faibles, mon accompagnement actuel par Étoiles montantes constituera à n’en pas douter un plus dans mon dossier. »

Faire avancer la recherche fondamentale

(c) RPDL / Ouest Médias

Chercheuse CNRS au laboratoire CEISAM de l’Université de Nantes, Morgane Vacher, 33 ans, bénéficie aussi du dispositif régional. « Étoiles montantes m’a notamment permis de constituer une équipe pour travailler sur un sujet de recherche fondamentale, dont le but est de faire avancer la connaissance », explique la spécialiste en chimie théorique. « Grâce au financement, j’ai pu m’entourer d’un post-doctorant et de deux stagiaires de Master ». Avec son équipe, la scientifique étudie la photochimie (utilisation de la lumière pour exciter les électrons et engendrer de nouvelles réactions chimiques) et plus particulièrement la “chimie attoseconde”. Un concept innovant (application d’impulsions de lumière de durée extrêmement courte) qui pourrait « révolutionner la photochimie dans les années à venir et trouver des applications, à long terme, dans des domaines aussi divers que la médecine ou l’informatique ».

 

Objectif ERC… atteint !

« Étoiles montantes est un formidable tremplin », résume la chercheuse au parcours déjà international (une thèse à Londres suivie d’un post-doctorat en Suède). « Grâce au dispositif, je suis désormais identifiée comme une vraie encadrante d’équipe, un atout pour la suite de ma carrière. » Et cette carrière s’annonce sous les meilleurs auspices puisque Morgane Vacher vient d’obtenir le fameux ERC Starting Grant. Sur les 56 projets ligériens labellisés Étoiles montantes en cinq ans, elle est la première chercheuse à décrocher ce financement considéré comme le plus sélectif de la recherche. Un marqueur d’excellence incontestabl !

Consulter l’article

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email