lundi 04 juillet 2022
12 janvier 2022

Occitanie: la souveraineté régionale en réponse à la crise sanitaire, économique et démocratique

La pandémie a mis en exergue la dépendance de la France à certaines productions délocalisées. En Occitanie, afin de permettre à chacun de mieux vivre et d’augmenter son pouvoir d’achat, la Région se fixe pour objectif d’assurer sa souveraineté économique, sanitaire, énergétique, alimentaire et démocratique.

région, Occitanie, souverenaité régionale, crise sanitaireEn Occitanie, comme dans les autres territoires français, les signaux d’alarme se multiplient : crise sanitaire, crise climatique, crise économique, mais également crise démocratique. Dans ce contexte, la Région veut saisir l’opportunité de retrouver le chemin de sa souveraineté, tout en améliorant le quotidien de ses habitants pour améliorer leur pouvoir d’achat : relocalisation des activités et des savoir-faire régionaux, protection des habitants, incitation à consommer local, développement des énergies renouvelables, soutien à l’agriculture durable, et restauration de la confiance en la démocratie.

Ce que j’entends, ici en Occitanie comme dans les autres territoires français, c’est cette envie de croire que tout est encore possible, déclare Carole Delga. Mon cap est clair : je ne céderai rien à la fatalité, au contraire, je me battrai pour que mon pays et ma région sortent grandis de ces crises.

La Région a également déployé Épargne Occitanie [1], le premier portail régional de financement participatif et citoyen, qui propose aux habitants d’Occitanie de mobiliser leur épargne pour investir dans les projets d’entreprises régionales.

Troisième dispositif à destination des entreprises, le Fonds Irdi Impulsion finance les PME et ETI (entreprise de taille intermédiaire) régionales confrontées à des difficultés liées à la crise sanitaire. En parallèle, la Région investit aux côtés des assureurs [2] avec un Fonds Transformation Relance Occitanie et donne la possibilité à ces entreprises d’accéder aux obligations Relance.

Enfin, le fonds souverain de la transition écologique permet à des investisseurs régionaux, nationaux ou internationaux de s’impliquer dans des projets porteurs de la transition énergétique. Ce fonds permettra la réalisation de près de 3 milliards d’euros de projets autour de ces thématiques d’ici à fin 2027 en Occitanie.

 

Faciliter la relocalisation d’activités et conforter l’emploi en Occitanie

Afin d’assurer l’autonomie de l’Occitanie sur le plan économique, la Région s’engage pour la réindustrialisation de son territoire et le développement de filières d’avenir, avec des dispositifs phares.

Premier outil pour financer la relocalisation ou la localisation de produits et services stratégiques et préserver les emplois en Occitanie, l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques(ARIS). Dotée de 54 M€ sur les 5 premières années, l’ARIS pourra accompagner entre 30 et 40 projets, permettant de créer ou de sauvegarder jusqu’à 4 000 emplois. Les entreprises Genvia (Béziers), ST Composites (Labège) et Eco Tech Ceram (Perpignan) font partie des entreprises déjà accompagnées par l’ARIS.

La Région a également déployé Épargne Occitanie [1], le premier portail régional de financement participatif et citoyen, qui propose aux habitants d’Occitanie de mobiliser leur épargne pour investir dans les projets d’entreprises régionales.

Troisième dispositif à destination des entreprises, le Fonds Irdi Impulsion finance les PME et ETI (entreprise de taille intermédiaire) régionales confrontées à des difficultés liées à la crise sanitaire. En parallèle, la Région investit aux côtés des assureurs [2] avec un Fonds Transformation Relance Occitanie et donne la possibilité à ces entreprises d’accéder aux obligations Relance.

Enfin, le fonds souverain de la transition écologique permet à des investisseurs régionaux, nationaux ou internationaux de s’impliquer dans des projets porteurs de la transition énergétique. Ce fonds permettra la réalisation de près de 3 milliards d’euros de projets autour de ces thématiques d’ici à fin 2027 en Occitanie.

 

Assurer l’autonomie régionale et protéger les habitants d’Occitanie

Priorité régionale en matière de santé, la lutte contre les déserts médicaux ou les zones risquant de le devenir. Pour cela, la Région prévoit le recrutement de 200 médecins, sages-femmes et infirmiers (dont une vingtaine dès 2022). Un appel à manifestation d’intérêt lancé en octobre en direction des collectivités locales a permis de retenir 14 premiers territoires pour déployer le service public régional de santé de proximité. Un service qui proposera aux personnels de santé nouvellement implanté des conditions avantageuses d’installation.

Par ailleurs, la Région s’est mobilisée pour la protection de ses habitants, dès le début de la crise sanitaire. En avril 2020, elle a soutenu et accompagné les entreprises dans la production de masques sanitaires ‘Fabriqué en Occitanie’, avec la création de la société « Occitanie Protect ». Ce dispositif, porté par les agences AREC Occitanie et Ad’Occ, a permis de créer une véritable filière sanitaire locale et a donné l’opportunité à des entreprises en crise de maintenir ou développer leur activité. Parmi elles, l’entreprise textile Tissage Cathare (Lavelanet, Ariège), ou la société toulousaine Pylote.

Enfin, la Région Occitanie a distribué plus de 10 millions de masquesdepuis le début de la crise sanitaire dans les lycées.

Concilier économie locale et transition écologique

Pour accélérer le rythme des rénovations énergétiques de logements sur le territoire, la Région a généralisé l’éco-chèque logement et a lancé en 2019 le Plan Bâtiment Durable Occitanie pour coordonner l’action des professionnels du bâtiment et de l’immobilier. Depuis janvier 2021, Rénov’Occitanie, service public de proximité, accompagne les habitants dans leurs démarches de rénovation thermique. La Région soutient par ailleurs les communes et intercommunalités dans la rénovation de leurs bâtiments publics, avec 18 M€ investis depuis 2018 à travers 700 opérations.

En matière de construction, la Région pousse l’utilisation de bois [3], laine, pierre, terre… autant de ressources naturelles présentes en Occitanie  ! «  Cela crée un cercle vertueux, entre développement de filières traditionnelles locales et décarbonation du secteur du BTP  », souligne Carole Delga.

Pour rendre le territoire encore plus résilient face au changement climatique, la Région est aussi candidate à la reprise des concessions hydrauliques appartenant à l’État, et gérées par la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne.

La souveraineté énergétique fait par ailleurs appel à l’innovation. Les géotextiles en fibres naturelles, 100 % locales et biodégradables, incarnent une nouvelle filière économique et écologique dans laquelle la Région se positionne [4] en tant que pionnière. Une façon de proposer une diversification industrielle et de relancer la filière lainière locale. Pour ce faire, 14 M€ portés par Occitanie Protect vont être investis afin de réhabiliter une friche industrielle en Pays d’Olmes en Ariège. D’ici 2023, une nouvelle entreprise devrait s’y installer, créant une quarantaine d’emplois.
 
Enfin, pour diminuer l’empreinte carbone et soutenir l’emploi, la Région a lancé ‘Fabriqué en Occitanie en décembre 2021. Il s’agit de valoriser les circuits courts auprès des consommateurs, en facilitant le repérage des entreprises représentatives d’un savoir-faire régional.

Engager la relocalisation et la transformation agricole

De la production à la promotion de produits locaux, l’Occitanie accompagne la transition de l’agriculture régionale vers un modèle plus respectueux de l’environnement. Elle garantit également une rémunération plus juste pour les producteurs, conformément aux engagements de son Pacte Vert.

Pour augmenter la production alimentaire locale, la Région généralise le dispositif de contrats d’agriculture durable. Objectif : mieux définir le projet de transition et débloquer des aides financières adaptées. Fin 2021, les premiers contrats ont été signés avec des exploitants agricoles volontaires. Généralisée au premier semestre 2022, la Foncière agricole d’Occitanie propose aux jeunes agriculteurs des terrains agricoles pour un loyer modéré [5] et leur permet de prioriser leurs investissements les premières années.

Autre levier pour favoriser une alimentation saine et locale, les Projets Alimentaires Territoriaux (PAT). Portés par les collectivités, ils peuvent prendre la forme d’investissement matériels ou immatériels (création de légumeries, développement de circuits courts…). L’Occitanie est aujourd’hui la première région française en nombre de Projets alimentaires territoriaux existants, soit une cinquantaine à ce jour. La Région continue de soutenir l’émergence de ces dynamiques locales aux côtés de l’Etat.

Côté restauration collective, le catalogue Occit’Alim, mis en place par la Région, s’enrichit pour simplifier et accroître l’approvisionnement en produits locaux et bio. Cette plateforme digitale propose près de 1 600 produits aux lycées publics, via la démarche « L’Occitanie dans mon assiette ». En Occitanie, 70 lycées publics y adhèrent. D’ici 2026, l’objectif est d’atteindre 75 % de produits locaux et de qualité dans les repas servis aux lycéens. À moyen terme, Occit’Alim devrait être accessible à tous les acteurs de la restauration.

Un avenir concerté et partagé pour l’Occitanie

La Région place les citoyens, les élus locaux et les acteurs socio-professionnels au cœur de sa démarche pour imaginer collectivement l’avenir de l’Occitanie. Elle s’est notamment dotée de plusieurs instances consultatives (Le Parlement de la Mer, l’Assemblée des Territoires…), et s’est appuyé sur les travaux des 100 citoyens de la Convention Citoyenne pour élaborer son Pacte Vert.

Mesure issue de la Convention Citoyenne, un événement dédié à la mobilisation autour de l’engagement et de la citoyenneté va être lancé en mai/juin 2022 par la Région. Intitulé le « Printemps citoyen en Occitanie  », il aura pour objectif de créer du lien social entre habitants, tissu associatif, élus et institutions. Une attention particulière sera portée à la jeunesse.

Afin de valoriser l’engagement des bénévoles, la Région consacre en 2022 un budget de 30,6 M€ aux projets associatifs. Pour l’avenir, elle souhaite développer un projet de « Fondation des bénévoles » afin de lutter contre le désengagement des volontaires, et redonner une valeur au bénévolat. Ce projet fait l’objet d’une concertation depuis décembre dernier auprès des réseaux associatifs et des mouvements de l’éducation populaire.

Enfin, plusieurs temps forts marqueront 2022 en matière de concertation et de participation citoyenne : appel à la mobilisation citoyenne pour construire la stratégie européenne et internationale de la RégionOccitanie, concertation et expérimentation du Revenu Ecologique Jeunes avant sa généralisation, concertations thématiques auprès des collectivités, élus et acteurs locaux concernant les grandes compétences régionales…

[1Lancée avec l’entreprise régionale WiSEED, la CCI Occitanie et l’AREC Occitanie, la plateforme Épargne Occitanie est une première à l’échelle régionale

[2En partenariat avec les sociétés M Capital et Tikehau, ainsi qu’une vingtaine d’assureurs français, la Région s’est engagé dans le dispositif Obligations Relance du Plan France Relance de l’Etat, pour assurer le financement des PME et ETI régionales sur le long terme

[3Deuxième région forestière de France avec une superficie de 2,6 millions d’hectares de forêt (36% du territoire), l’Occitanie a un fort potentiel pour développer une filière bois

[4Le projet de filière est porté par la Région, à travers l’AREC, les acteurs locaux du monde agricole (éleveurs, syndicats et chambre d’agriculture) et les industriels (Traitex, Superyarn, SAGE et Biotex Technologies

[5La Foncière est propriétaire du foncier pendant une durée de sept à neuf ans, et les jeunes agriculteurs ont la possibilité d’acquérir le foncier à la fin de cette période, déduction faite des loyers déjà versés le temps de la location

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email