mercredi 27 octobre 2021
28 septembre 2021

Occitanie: avec RelOcc, l’activité se relocalise

Pour encourager la création d’emplois sur le territoire, la Région lance un appel aux entreprises afin de relocaliser les industries stratégiques en Occitanie.

RelOcc, entreprise, région, OccitanieLa crise sanitaire a mis en évidence la dépendance industrielle et technologique de l’économie française et l’urgence à produire à l’échelon local. Pour retrouver notre autonomie et booster l’activité sur le territoire, la Région veut favoriser l’implantation d’entreprises industrielles en Occitanie. Cinq secteurs prioritaires ont été identifiés : la santé, l’agroalimentaire, les énergies renouvelables, la transition énergétique, les mobilités, et le numérique. Lancé dès novembre 2020, le dispositif RelOcc accompagne les porteurs de projet et vise à terme la création de 3 500 emplois.

Mon objectif est simple, affirme Carole Delga. Permettre aux entreprises de développer sur le sol régional les activités dont nous avons besoin, tout en développant les filières d’avenir.

 

Des aides sur-mesure pour relocaliser l’activité

Un seul mot d’ordre pour les entreprises qui souhaitent se localiser ou relocaliser en Occitanie : avoir un projet industriel stratégique en termes de valeurs et de création d’emplois sur le territoire. Le dispositif RelOcc s’adresse aux entreprises régionales, nationales et internationales, qui relèvent des cinq filières prioritaires. La Région et ses agences leur proposent un accompagnement complet : financement, portage immobilier, formations, foncier dérisqué… Après le lancement de RelOcc, la Région a franchi une nouvelle étape en créant en mars 2021 l’Agence Régionale des Investissements Stratégiques (ARIS) [1] pour soutenir les projets des entreprises d’Occitanie et en lançant la plateforme d’épargne citoyenne en Occitanie pour inciter les habitants d’Occitanie à investir dans l’économie réelle.

 

Une aide à l’innovation pour MP ArchiMED

Afin de participer au projet régional de construction d’une ferme éolienne au large de Port-la-Nouvelle, deux entreprises ont associé leur savoir-faire : SAS Matière, fabricant de constructions métalliques, et Ponticelli, spécialiste des constructions modulaires en mer. Ils ont créé la société MP ArchiMED et leur solution a été retenue par la Région qui leur a accordé une subvention de près de 4 millions d’euros dans le cadre du dispositif RelOcc. Le projet sera réalisé en Occitanie : à Blagnac-sur-Célé (Lot) et à Port-la-Nouvelle pour l’assemblage des flotteurs. Il mobilisera 150 personnes sur les deux sites, et MP ArchiMED prévoit de créer 50 emplois supplémentaires.

 

L’éolien flottant, une filière d’avenir

La filière éolienne flottante est moteur dans la stratégie de l’Occitanie pour devenir la première région à énergie positive de France. A terme, elle devrait même devenir la première source de production d’électricité renouvelable sur le territoire. Contrairement aux idées reçues, les éoliennes sont inoffensives pour la santé humaine [2], et n’ont qu’un faible impact sur la biodiversité [3]. Une enquête publique est d’ailleurs obligatoire avant l’intégration d’éoliennes dans le paysage et tous les citoyens peuvent donner leur avis avant la délivrance de l’autorisation.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email