dimanche 25 septembre 2022
8 septembre 2022

Occitanie : la Région défend le pouvoir de vivre des jeunes

Hannah et son ordinateur, Muret (31), mai 2022

Création des Maisons de l’Orientation Mobiles, insertion professionnelle favorisée dans les emplois verts, Carte Jeune enrichie et mobilités facilitées par la gratuité… La Région place cette rentrée sous le signe du pouvoir d’achat, de l’égalité des chances et des droits pour nos jeunes et leurs familles.

Donner à tous les jeunes, sans exception, les moyens de réussir et s’épanouir, où qu’ils vivent en Occitanie et quel que soient les moyens financiers de leur famille. Pour cette rentrée, la Région lance de nouveaux dispositifs et en enrichit d’autres, dans un seul et même objectif : garantir l’égalité des chances et l’égalité des droits, tout en alliant insertion professionnelle et transition écologique, afin d’assurer un avenir serein aux jeunes.

“Le défi de la lutte contre le dérèglement climatique et celui de l’emploi ne doivent faire qu’un. En Occitanie, c’est le pouvoir de vivre que nous protégeons.” Carole Delga, la Présidente de Région.

 

Aider les jeunes à préparer leur avenir

Première nouveauté : les Maisons de l’Orientation Mobiles (MOM) [1]. Dès cette rentrée, deux véhicules aux couleurs de la Région sillonneront le territoire régional avec à leur bord des professionnelles et professionnels de l’orientation. Ils iront à la rencontre des élèves, des étudiants et des demandeurs d’emploi, en proposant une offre de service complète autour des métiers et de la formation, en priorité dans les zones rurales et les quartiers prioritaires de la politique de la ville. Totalement autonomes en énergie, les MOM passeront deux à trois fois dans chaque département tout au long de l’année.

Pour mettre en lumière les métiers qui recrutent en Occitanie et valoriser les formations de la voie professionnelle, un nouveau format de salon dédié à l’orientation des scolaires de la 4e à la 2nde sera expérimenté. Baptisé ID.Métiers, sa première édition aura lieu les 13 et 14 décembre 2022 à Saint-Gaudens (Haute-Garonne).

En janvier 2023, deux nouvelles Écoles régionales de la 2e chance(ER2C) ouvriront à Castres et Montauban, portant leur nombre à 13 en Occitanie. Chaque année, ces écoles accueillent plus de 1 500 jeunes et 900 d’entre eux trouvent un emploi ou une formation à l’issue de leur parcours.

En parallèle, les écoles de la transition écologique (ETRE) sont portées, d’ici la fin de l’année, de quatre à six, avec une ouverture en Aveyron, une autre dans le Gard. En 2021, 160 jeunes ont été formés dans ces écoles et 135 d’entre eux ont trouvé un emploi à l’issue ou ont poursuivi leur parcours via un stage, service civique ou une autre formation.

Préserver le pouvoir d’achat des familles

Pour cette rentrée, un nouvel espace web dédié aux Bons plans(concerts, festivals, matchs, musées, visites guidées…) étoffe les services délivrés par la Carte Jeune [2]. Déjà, cette carte permet à chaque lycéen de faire 500€ d’économies par an, en réunissant toutes les aides régionales dont ils peuvent bénéficier, dont la gratuité des manuels scolaires.

Le transport scolaire gratuit s’ouvre, quant à lui, à de nouveaux bénéficiaires, grâce à l’entrée en vigueur du règlement adopté en avril 2022. Outre d’harmoniser les critères d’attribution du droit au transport, il rend l’accès au transport scolaire possible dès l’inscription en petite section de maternelle, notamment.
À la rentrée 2021-2022, 170 000 jeunes, transportés par la Région, ont bénéficié de la gratuité du transport scolaire en Occitanie.

La Région ayant anticipé la pénurie nationale de conducteurs de cars, près de 300 nouveaux chauffeurs ont été recrutés pour cette rentrée scolaire. C’est trois fois plus qu’habituellement. Le service de transport scolaire est donc assuré dans des conditions normales dès le mois de septembre.

Malgré l’inflation, pas de hausse, enfin, du prix du repas dans les lycées d’Occitanie. Cette année encore, la Région fait le choix de supporter l’augmentation du coût des denrées alimentaires. Le prix moyen du repas restera ainsi de 3,90 €, sur un coût total de plus 7 €, la Région prenant en charge la différence.

En parallèle, l’opération « L’Occitanie dans mon assiette » se poursuit, afin de rendre accessibles aux jeunes lycéennes et lycéens une alimentation de qualité et de proximité. La Région a notamment créé une centrale d’achat régionale, Occit’Alim, proposant des produits locaux adaptés à la restauration collective. À cette rentrée, 75 lycées l’utilisent pour leur approvisionnement.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email