dimanche 17 janvier 2021
5 janvier 2021

Occitanie: port-la-Nouvelle, navire amiral de la transition énergétique

La Région Occitanie veut faire du port audois de Port-la-Nouvelle une plate-forme dédiée aux énergies renouvelables, en particulier de l’éolien flottant en mer et de l’hydrogène vert. Elle a lancé des travaux d’agrandissement de 234 M€ pour mettre le port sur la voie de la croissance verte. Elle crée aujourd’hui une nouvelle structure pour piloter le port de commerce à partir de mai 2021.

énergie renouvelables, transition énergétique, Région Occitanie

Propriété de la Région Occitanie, le port de Port-La Nouvelle a toutes les cartes en main pour s’offrir un avenir « vert », en mettant le cap sur les énergies renouvelables : des eaux profondes, des vents de qualité et bientôt des zones d’assemblage d’éoliennes. Car au large de Port-La Nouvelle, Leucate et Gruissan, vont s’installer à l’horizon 2023 deux fermes pilotes d’éoliennes flottantes en mer (sur les 4 autorisées en France), qui seront les avant-gardes des fermes commerciales. Un avenir que la Région anticipe et accompagne : elle mobilise 234 M€ de 2019 à 2023 pour construire à Port-la-Nouvelle un quai destiné à l’assemblage des éoliennes, ainsi que les digues d’un nouveau bassin capable d’accueillir de plus grands navires. Ce chantier pourrait générer la création de 150 emplois.

Un nouveau pilote pour le port de commerce

Pour réussir la transformation du port de commerce, la Région innove : elle crée une société d’économie mixte à opération unique(Semop) avec la Banque des Territoires et le consortium Nou Vela, associant des opérateurs privés Deme Concessions, Euroports, Epico et Qair (auteur du projet pilote d’éolien en mer Eolmed) et la CCI Aude. C’est une première pour un port de commerce en France.

La Région assurera la présidence de cette nouvelle société, chargée d’aménager, gérer et développer le port de commerce à partir de mai 2021. La première mission de la Semop sera d’achever les travaux d’extension. De nouveaux équipements seront livrés en 2024 et 2025, dont des postes à quai permettant le démarrage des parcs commerciaux d’éoliennes en mer.

Bon à savoir : l’énergie fournie par les éoliennes du golfe du Lion alimentera la future usine de production d’hydrogène vert de Qair à Port-la-Nouvelle et une filière à haute valeur ajoutée d’hydrogène « vert ». Une énergie sur laquelle mise la Région, auteur d’un Plan Hydrogène vert de 150 M€ en 2019.

La Région à Energie Positive pour horizon

Le futur « hub » des énergies vertes de Port-la-Nouvelle alimentera la trajectoire Région à Énergie Positive (REPOS), qui implique de tripler la production d’énergies renouvelables à l’horizon 2050. Pour y parvenir, la Région mobilise toutes ses politiques. Elle soutient des actions de formation, recherche et innovations, lance des appels à projets pour appuyer des initiatives citoyennes. Ses aides accélèrent aussi le déploiement des technologies « vertes » dans les transports et les bâtiments, et la Région n’oublie pas de bâtir des lycées à énergie positive. Bonne pour la planète, la transition énergétique est aussi positive pour la croissance et la création d’emplois non délocalisables.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email