samedi 17 avril 2021
31 mars 2021

Occitanie: Genvia, nouvel acteur industriel de la filière hydrogène vert

Genvia, industrie, hydrogène vert, Région, OccitanieLa naissance ce 30 mars 2021 de l’industriel Genvia positionne une nouvelle fois l’Occitanie comme une terre pionnière de l’hydrogène vert, enjeu majeur de la transition énergétique. Pour booster cette filière innovante et alimenter sa trajectoire de 1ère Région à énergie positive, la Région met en place depuis deux ans son Plan Hydrogène vert de 150 M€.

 

Lancée ce mardi 30 mars, la nouvelle société commune de Schlumberger New Energy, CEA, Vicat, Vinci et la Région à travers l’agence régionale énergie-climat Arec [1], se focalise sur la production d’hydrogène décarboné, carburant de la mobilité « verte ». Elle fait appel à une technologie de rupture de l’électrolyse du CEA, permettant une production beaucoup plus compétitive. L’activité de Genvia s’intègrera dans l’usine Cameron de Béziers, appartenant à Schlumberger. Cette nouvelle action d’envergure alimente l’ambition de la Région de devenir la 1ère Région à énergie positive d’Europe tout en créant des emplois.

Un soutien appuyé à la filière hydrogène vert

Ce n’est pas un hasard si l’Occitanie a hébergé la première réunion du Conseil national de l’Hydrogène, chez Safra (autobus urbains) à Albi, fin février. Première à se doter d’une stratégie globale et opérationnelle via son Plan Hydrogène Vert doté de 150 M€ jusqu’en 2030, la Région investit massivement pour faire grandir la filière, porteuse d’innovation et d’emplois, en Occitanie.

Au programme : deux usines de production, des dizaines de stations de production et distribution, l’achat de 3 250 véhicules hydrogène, de nouvelles formations pour répondre aux besoins en compétences… De grands projets sont en cours, comme le Technocampus de Toulouse Francazal, qui sera le plus grand centre européen de recherche, essai et innovation technologique sur l’hydrogène vert en 2024 . HydOcc, future usine de Qair Premier Element à Port la Nouvelle, est accompagné par Ad’Occ, Arec et la Région et couvrira à terme 20% des besoins hydrogène régionaux. HyPort, porté par Engie avec l’Arec, permettra d’alimenter bus, navettes et véhicules à l’aéroport de Toulouse-Blagnac.

La Région est aussi pilote sur le train à hydrogène : elle a validé la commande de trois rames Régiolis bimode électrique-hydrogène (pour 52 M€) qui seront expérimentés sur la ligne Montréjeau-Luchon.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email