vendredi 23 octobre 2020
1 juillet 2020

Occitanie: eco-chèque mobilité: bon pour le porte-monnaie et l’environnement

La Région favorise les déplacements doux et verts, tel l’achat de vélos et véhicules électriques. Après avoir lancé en 2019 l’éco-chèque mobilité, elle double au 1er juillet 2020 l’aide aux particuliers pour l’achat d’un vélo à assistance électrique et propose aux salariés cyclistes un bonus pour l’achat de leur vélo.

JPEG - 144.5 ko

Mis en place par la Région depuis 2019, l’éco-chèque mobilité fait du bien au pouvoir d’achat et encourage la transition énergétique. Et c’est un succès : plusieurs milliers de personnes en ont déjà bénéficié pour acheter un vélo neuf à assistance électrique ou une voiture électrique ou hybride rechargeable d’occasion.

JPEG - 130.8 ko

Fin 2019, la Région a étendu son bénéfice aux collectivités locales s’engageant dans la conversion de leur parc de véhicules (jusqu’à 20 000 € pour une collectivité et 40 000 € pour un Parc Naturel Régional). Pour inciter encore plus d’Occitans à passer à l’électrique, la Région a voté deux nouvelles mesures lors de la commission permanente du 26 juin.

Au 1er juillet, elle double la prime à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique par les particuliers de 100 € à 200 €. En outre, elle crée un « Bonus Forfait Mobilité Durable » pour encourager plus de salariés à utiliser le vélo pour les trajets domicile-travail.
L’éco-chèque mobilité démontre notre volonté d’aider concrètement les habitants d’Occitanie à s’engager dans la transition énergétique, souligne Carole Delga. L’éco-chèque mobilité sert notre ambition de devenir la 1ère Région à énergie positive.

JPEG - 178.2 ko

Nouveauté, le « Bonus Forfait Mobilité Durable » sera expérimenté en 2020 et 2021. Son objectif est de compléter le Forfait Mobilités Durables [1] remboursé aux salariés par l’employeur, une mesure prévue dans la Loi d’Orientation des Mobilités (mais que l’employeur n’est pas obligé de mettre en place). Le « Bonus Forfait Mobilité Durable » de la Région prendra en charge 50 à 80 % de l’achat d’un vélo.

L’aide pourra atteindre jusqu’à 240 € pour un vélo classique et jusqu’à 400 € pour un vélo à assistance électrique (VAE).

Au final, une personne non imposable achetant un VAE de 1 000 € recevrait une subvention régionale de 400 €, à laquelle pourraient s’ajouter jusqu’à 400 € versés par l’employeur et 200 € de bonus Etat. Autre calcul : une personne non imposable achetant 300 € un vélo classique recevrait une aide régionale de 240 €, à laquelle pourrait s’ajouter le Forfait Mobilités Durables versé par l’employeur.

Ils sont passés à l’électrique

JPEG - 240.3 ko

Emilie, Ariégeoise : « J’ai acheté mon VTT à assistance électrique pour me rendre chez les personnes âgées ou handicapées dont je m’occupe et qui habitent à 5 ou 6 km de chez moi, d’abord pour faire des économies de carburant, ensuite pour l’aspect environnemental. L’aide de la Région m’a permis de franchir le pas. »

Thomas, de Canet-en-Roussillon, a opté pour une voiture électrique d’occasion en 2019. « J’en suis vraiment content. Je fais environ 100 km par jour et je n’ai aucun problème pour trouver des bornes de recharge. L’aide de la Région – 2 000 sur 14 500 euros – m’a décidé à sauter le pas. »

Partager cet article :

About souakla

  • Email