dimanche 25 septembre 2022
29 août 2022

Occitanie : C’est parti pour « Ma Santé, Ma Région » !

Impulsé par la Région Occitanie pour faire reculer les déserts médicaux, le service public « Ma santé, Ma Région » veut recruter 200 médecins, infirmières, infirmiers et sages-femmes d’ici 2026. Les premiers professionnels de santé commencent déjà à soigner les habitants.

Occitanie, région, santé,

Nicolas Vojinovitch, médecin généraliste, exerce depuis le 1er juillet dans le centre de santé de Ma Région à Sainte-Croix-Volvestre (09).

 

« Pour moi, le premier des avantages, c’est de pouvoir consacrer le maximum de mon temps au médical, sans avoir à me préoccuper de tout ce qui concerne l’administratif, les ressources humaines, la recherche de locaux. » Nicolas Vojinovitch est l’un des premiers médecins recrutés pour exercer dans le centre de santé de Ma Région à Sainte-Croix-Volvestre, en Ariège.

Auparavant, il exerçait au CHU de Toulouse et il ne regrette pas du tout son choix, car il partageait avec son confrère Béranger Irondelle l’idée de travailler un jour ensemble dans le Couserans. Voilà comment tous deux ont saisi l’occasion de rejoindre Sainte-Croix-Volvestre, en Ariège, où le centre de santé dans lequel il exerce a ouvert le 1er juillet.

Pour les habitants, une offre de soins étoffée

Dans le Volvestre ariégeois, fini l’absence d’offre de soins de premier recours. Un soulagement pour ses habitantes et habitants, qui en avaient été privés à la suite du départ à la retraite de leur dernier médecin généraliste fin 2021.

Ce centre de santé, géré par le groupement d’intérêt public (GIP) « Ma santé, Ma Région », qui emploie les médecins mais aussi en particulier des secrétaires médicaux, rétablit et étoffe l’offre de soins de proximité et de qualité. Prises de rendez-vous classique (au téléphone ou via Doctolib à partir de septembre), secrétariat en présentiel, consultations programmées et non programmées (dans des plages horaires définies), visites à domicile et en EPHAD… Pour la population, il n’y a que des avantages.

 

Recrutement de 200 médecins, infirmiers, infirmières et sages-femmes

Pour la Région, l’accès à une santé de qualité en tous points du territoire est une priorité. Aussi, le service public « Ma santé, Ma Région » souhaite recruter 200 médecins, infirmières, infirmiers et sages-femmes d’ici 2026, dont 25 spécialistes pour la seule année 2022. Ils et elles travailleront au sein de centres de santé, ouverts du lundi au vendredi, ainsi que le samedi autant que possible. L’objectif fixé est une dizaine d’ouvertures de centres de santé de Ma Région par an.

Les deux premiers centres de santé ont ouvert en juillet à Sainte-Croix-Volvestre en Ariège et à Salviac dans le Lot, un troisième est prévu en ce mois de septembre à Millas dans les Pyrénées-Orientales. La liste n’est cependant pas close, tant s’en faut.

“En Occitanie, nous avons décidé de recruter des spécialistes de santé partout où c’est nécessaire. Rejoignez-nous pour faire reculer les déserts médicaux !”– Carole Delga, la Présidente de Région.

« Ma santé, Ma Région », un groupement partenarial

En octobre 2021, la Région a lancé un appel à manifestation d’intérêt (AMI) auprès des collectivités territoriales. Le but : créer un service public régional de santé de proximité partenarial, pour recruter et salarier des médecins généralistes, ainsi que des infirmières, des infirmiers et des sages-femmes. Ils et elles exerceront dans des centres de santé, créés dans les territoires les plus en manque de médecins, ou en risque de le devenir. De nombreuses collectivités se sont ainsi engagées avec la Région pour lutter contre les déserts médicaux.

Les communes et intercommunalités qui n’auraient pas encore manifesté leur intérêt pour rejoindre le groupement « Ma santé, Ma Région » afin de créer un centre de santé sur leur territoire peuvent encore le faire jusqu’au 30 septembre.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email