mercredi 07 décembre 2022
21 décembre 2021

Occitanie: un budget 2022 pour conforter le Pacte vert pour l’économie, l’emploi et la qualité de vie

La Région Occitanie adopte le jeudi 16 décembre un budget de 3,75 milliards d’euros, axé sur la relance, l’emploi et la qualité de vie. Signes concrets d’un changement de modèle : la « santé du quart d’heure », la poursuite des grands travaux, la transition énergétique et écologique, les lycées, l’économie bleue et la politique sportive. Zoom sur ces mesures emblématiques.

budget 2022, Région, OccitaniePremière Région de France à avoir adopté un budget vert, la Région Occitanie accélère dans son budget 2022. Les dépenses très favorables et favorables à l’environnement y représentent 29,1 %, contre 25,9% en 2021. Une démarche en accord avec le Pacte Vert. « Un an après son lancement, les résultats sont là avec 75 % des actions présentes dans le Pacte Vert déjà engagées », déclare Carole Delga, présidente de la Région Occitanie.


Le budget 2022 s’élève à 3,75 milliards d’euros, dont 2,2 milliards s’inscrivent dans le Pacte vert. Après deux années consacrées à préparer l’avenir tout en faisant face aux crises sanitaire et économique, la Région poursuit son action pour la relance, l’emploi et la qualité de vie de ses six millions d’habitants. Les dépenses d’investissement [1], progressent de 1,8 %, passant à 1,3 Md€.

La gestion responsable de la Région a permis de maîtriser les dépenses de fonctionnement au-dessous du seuil de l’inflation, tout en maintenant ce haut niveau d’investissement. Le contexte n’est pourtant pas favorable, avec une baisse des dotations de l’État de près de 15 % en 2022, soit plus de 63 M€ !

“Le cap est clair : je veux que la Région Occitanie apporte des solutions concrètes aux habitants et soit le moteur d’un avenir rassurant, plus juste, plus durable et plus innovant”, affirme Carole Delga, présidente de la Région Occitanie

La santé du quart d’heure : promesse tenue

Pour faciliter l’accès aux soins médicaux, où que l’on habite, la Région agit directement, en recrutant des médecins, infirmiers salariés et sages-femmes, dans les déserts médicaux. Des centres de santé permettant d’héberger le personnel médical et paramédical vont être créés. (l’un des premiers centres devrait ouvrir en juillet 2022 en Ariège). C’est ce qu’on appelle « la santé du quart d’heure ».

La Région s’implique aussi dans la protection de sa population, en permettant aux 230 000 bénéficiaires de la Carte Jeune Région de se former aux premiers secours. Autre action forte : la création, à la rentrée 2022, de 147 places de formation en soins infirmiers supplémentaires. Au total, la Région mobilisera plus de 116 M€ pour offrir les meilleures conditions d’études à près de 16 000 élèves et étudiants en formations sanitaires et sociales.

Des moyens supplémentaires pour la transition énergétique et écologique

En 2022, la Région Occitanie consacrera 95,5 M€ à l’urgence climatique. Deux grandes composantes de la politique Repos (région à énergie positive à horizon 2050) – sont concrétisées.

Tout d’abord, le lancement des premières opérations du projet européen Corridor H2 [2], doté d’une enveloppe de près de 29 M€, pour faire de l’Occitanie un des leaders de la mobilité européenne décarbonée. Deuxième pilier, avec le service public intégré de rénovation énergétique Rénov’Occitanie. Après le déploiement de 31 guichets uniques en 2021, la Région y allouera l’an prochain 4,3 M€.

Autres rendez-vous importants, l’élaboration du Plan Habitat Durable, qui aura pour ambition d’entraîner une évolution de l’habitat sur le volet énergétique, à la fois au niveau des matériaux et des usages. À noter, en octobre, l’organisation des premières Assises régionales de la Biodiversité, en vue de la construction d’un plan nature pour l’Occitanie. Baptisée Plan Nature, la démarche vise « à impliquer le plus grand nombre dans la protection de la nature », souligne Carole Delga.

 

Cap sur les grands travaux : l’agenda 2022

Le ferroviaire, axe central de la stratégie de mobilité régionale

Les deux grands projets de lignes ferroviaires à grande vitesse, GPSO (Toulouse-Bordeaux, coût estimatif : 14 Md€) et premier tronçon de LNMP (Montpellier-Béziers, environ 2 Md€), avancent : bouclage du financement pour le premier, enquête publique en cours pour le second. 2022 va voir la création par la Région Occitanie des établissements publics locaux qui porteront ces projets [3].

Autre actualité ferroviaire, la sauvegarde et la pérennisation des lignes du quotidien, priorité du Plan Rail, mobilisant 800 M€ entre 2020 et 2030. Fermée depuis 2014, la ligne Montréjeau-Luchon, va entrer en phase de travaux pour rouvrir à l’été 2023. La Région mobilisera au total pour sa réhabilitation 63,5 M€. Cette ligne sera la première à tester l’hydrogène. La rénovation de la ligne Alès-Bessèges, dans le Gard, va aussi entrer dans sa phase opérationnelle. 66 M€ seront mobilisés pour un démarrage des travaux en 2024. Par ailleurs, plusieurs lignes de desserte fine du territoire feront l’objet de nouvelles conventions de financement en 2022 : Carcassonne-Limoux, Foix-Latour-de-Carol, Béziers-Saint-Chély-d’Apcher…

Un effort sur les lignes ferroviaires donc, mais aussi dans le matériel roulant, pour le confort de ses usagers. La Région investit aussi sur la modernisation des 83 rames de série AGC pour augmenter leur capacité. Cet effort se poursuivra jusqu’en 2030, pour un investissement total de 300 M€.

 

Lycées : depuis 2016, 200 M€ investis chaque année

La forte pression démographique qui s’exerce dans certains territoires d’Occitanie nécessite la construction de nouveaux établissements pour accueillir les élèves. Le nouveau lycée de Gragnague (31) ouvrira en septembre prochain. La Région prévoit également la construction, sur les 6 prochaines années, de cinq autres lycées : Auterive (31), Cournonterral (34), 2 lycées supplémentaires sur l’aire toulousaine et un à l’Est de Montpellier. Par ailleurs, Une cinquantaine de chantiers de rénovation seront poursuivis et lancés en 2022 : travaux d’économie d’énergie, modernisation et agrandissement des internats et services de restauration…

 

Économie bleue : les ports régionaux renforcent leur attractivité

129 M€ d’investissements seront réalisés par la Région en 2022 pour moderniser ses ports régionaux. Sur le port de Sète-Frontignan (34), des études seront notamment conduites pour la construction du quai 1 I, l’aménagement du quai Richelieu et la réparation de la digue Zyfmar. À Port-la-Nouvelle (11), 2022 sera marquée par la poursuite de la construction, par la Région, des digues qui délimiteront le nouveau bassin portuaire, pour une livraison en 2023. Au Grau-du-Roi (30), trois pontons seront rénovés. Enfin, la Région poursuit ses travaux pour développer le fret ferroviaire sur les ports de Port-la-Nouvelle et Sète-Frontignan.

 

Politique sportive : accompagner le sport pour tous

Le sport pour tous et l’accompagnement des sportifs comme boussole pour 2022. La Région va injecter 10,35 M€ pour poursuivre ses investissements dans les CREPS de Toulouse et Monpellier-Font-Romeu. Elle soutiendra également en 2022 la construction du Centre de Préparation à la Haute Performance (9 200 m²), à Font-Romeu. Avec le programme « Occitanie Ambition 2024 », la Région veut en effet fédérer et accompagner le mouvement sportif en vue des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Emploi et formation : un premier semestre d’actions

Au premier trimestre 2022, la Région lancera avec ses partenaires [4]un « Pacte pour l’embauche », pour que la reprise économique profite à toutes et à tous. Ce dispositif s’appuiera notamment sur une offre de formations orientée vers les métiers verts, et s’adressera aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Des aides individuelles seront mises en place pour lever les freins à l’embauche.
Adopté par les élus en octobre dernier, le Revenu écologique jeunessera déployé en 2022. Un coup de pouce financier pour inciter les moins de 25 ans à s’orienter vers les emplois de la transition écologique.
Au printemps, la Région proposera une nouvelle solution pour ouvrir les portes des entreprises à tous les jeunes en recherche de stages, comme elle le fait pour les élèves de 3e.
En juin, sera adoptée une nouvelle Stratégie régionale pour l’Emploi et la Croissance pour 2022-2028. Ce document permettra d’adapter les politiques publiques, tout en répondant aux priorités du Pacte Vert.

Par ailleurs, pour faire rayonner les savoir-faire et soutenir l’emploi local, la Région a lancé le 6 décembre la signature « Fabriqué en Occitanie », complémentaire de Sud de France, avec la campagne de promotion « Prenez le Parti des Produits d’Occitanie/ #JeVotePPO ». Une façon de rappeler, avant les fêtes de fin d’année, l’importance pour les consommateurs de privilégier les produits et l’artisanat d’Occitanie dans leurs achats.

Consulter l’article

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email