vendredi 27 janvier 2023
30 novembre 2022

Occitanie : 2022-2028 – cap sur l’emploi, la souveraineté et la transformation écologique

Occitanie, région emploiPlus de souveraineté, et actionner une transformation de l’économie : c’est l’objectif de la Stratégie Régionale pour l’Emploi, la Souveraineté et la Transformation Écologique (SRESTE) de la Région.

Accompagner la transformation de l’économie, de l’emploi, de l’enseignement supérieur et la recherche, de l’agriculture ou encore du tourisme : c’est, pour 2023, le maître-mot de Carole Delga, présidente de la Région. Le Stratégie Régionale pour l’Emploi, la Souveraineté et la Transformation Écologique (SRESTE) engage la Région dans la reconquête d’une souveraineté industrielle, énergétique et alimentaire.

“L’urgence climatique est une réalité mais c’est aussi une opportunité, que nous devons saisir pour bâtir un nouveau modèle de développement qui ne laisse personne au bord du chemin.”Carole Delga, Présidente de la Région.

Une stratégie née d’une concertation

La SRESTE est issue d’une vaste concertation menée auprès des collectivités territoriales, des services de l’État, des acteurs de l’économie, de l’emploi, de la formation, de l’orientation, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et du tourisme. Au total, 13 réunions territoriales, deux réunions thématiques et deux cycles d’ateliers réunissant plus de 1 200 participants ! Une centaine de contributions ont par ailleurs été recueillies en ligne, assurant un dialogue avec l’ensemble des acteurs du territoire.

Accroître la souveraineté industrielle, énergétique, alimentaire et celle des savoirs

Comment regagner une souveraineté sur des secteurs stratégiques, par la relocalisation d’activités et de savoir-faire sur le territoire ? Les marques Sud de France pour la souveraineté alimentaire, ou Fabriqué en Occitanie pour l’excellence industrielle, ont déjà lancé cette dynamique. La Région veut désormais accompagner les entreprises et les territoires pour soutenir les approvisionnements en région et encourager la relocalisation d’activités.

Les nouvelles filières seront soutenues, telles que les biothérapies, l’hydrogène ou l’éolien flottant, pour poser les bases de la mobilité du futur, de l’éco-construction et du tourisme durable. Les PME locales seront encouragées à explorer l’export et l’international.

Le Fonds Souverain Régional, doté de 400 millions d’euros, va être amplifié, pour que les entreprises stratégiques ou à fort potentiel puissent se développer en toute indépendance. La Région se dotera de sa propre société de gestion pour le fonds.

Accélérer la transformation du modèle économique et préparer les compétences de demain

Transformer le modèle économique régional passe par celui du modèle de l’entreprise, à travers la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Dans ce cadre, la Région va initier une démarche d’auto-évaluation et de scoring des entreprises en Occitanie sur la base de critères RSE, et va systématiser la conditionnalité des aides régionales.

L’accompagnement à la transformation des grandes filièreséconomiques régionales va s’intensifier. Plusieurs plans d’actions sont déployés : le Plan Avion Vert pour la filière aéronautique, le plan Habitat Durable pour la filière du bâtiment, le Plan Hydrogène Vert ou encore les contrats de filières agricoles et agroalimentaires. 150 millions d’euros vont par ailleurs être consacrés sur 2023-2027 à un numérique durable, plus éthique et responsable.
Enfin, la Région agira sur le modèle économique régional en anticipant les besoins en compétences et métiers de demain, dont ceux concourant à la transition énergétique.

Renforcer le rayonnement de la région par l’innovation

Pour faire de l’Occitanie une des premières régions scientifiques et technologiques d’Europe, et renforcer son rayonnement par l’innovation, la Région entend s’appuyer sur le levier de l’économie de la connaissance. S’appuyant sur 35 grandes écoles et universités, dont deux pôles universitaires majeurs, des organismes de recherche et des pôles de compétitivité, la Région veut renforcer les liens entre la recherche et les entreprises, pour booster la création d’entreprises innovantes, mais aussi insuffler cette dynamique dans les PME et TPE.

Parmi les actions mises en place, la Région renforce sa boîte à outils en faveur de la R&D et de l’innovationavec 20 Défis Clés pour l’Occitanie, une collaboration laboratoires-PME avec ReadyNov, ou encore les Contrats Innovation pour les entreprises, dotés de 100 millions d’euros.

Offrir les mêmes conditions de réussite aux jeunes et habitants du territoire

L’égalité des chances et la place de la jeunesse sont au cœur des préoccupations de la Région. Accès aux stages, amélioration de l’orientation scolaire, aides aux mobilités, à la garde d’enfants ou au logement sont autant de sujets dont s’est emparée la Région à travers le Défi Orientation, le Revenu écologique jeune ou encore le Pacte pour l’Embauche en Occitanie.

Pour cette nouvelle feuille de route, la Région va créer, notamment, un Pass Économie de proximité et maintient le Pass Métiers d’Arts à travers l’outil FOCCAL, pour soutenir le commerce et l’artisanat de proximité dans les centres-villes et centres-bourgs. L’offre de formation sera, quant à elle, renforcée avec le déploiement des stratégies locales de 18 Villes Universitaires d’Équilibre. Enfin, le dispositif Projet Pro proposera de développer son savoir-être et de réaliser son projet professionnel avec des stages en entreprise. Forpro Suppermettra quant à lui une intégration plus rapide dans l’emploi des personnes sans baccalauréat.

Les chiffres-clés de la stratégie régionale 2017-2021

  • Le taux de chômage en Occitanie est passé de 11 % en 2017 à 8,8 % en 2022 (DREETS)
  • 191 756 créations nettes d’emploi entre 2016 et 2022 (INSEE)
  • Plus de 80 000 entreprises aidées par la Région pour 800 millions d’euros d’aides
  • 162 millions d’euros consacrés à l’innovation
  • 560 millions d’euros mobilisés pour l’enseignement supérieur et la recherche
  • L’Occitanie est la première région de France pour la part du PIB consacré à la R&D, soit 3,5 % de son PIB
  • Entre 2016 et 2021, près de 252 000 personnes ont été formées grâce aux formations mises en place par la Région, avec 67 % de sorties positives (emploi ou poursuite en formation) en 18 mois

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email