26 janvier 2022

Normandie: la Région se mobilise pour permettre aux acteurs économiques du territoire de faire face à la cybermenace

TPE-PME, entreprise, plateforme, région, Ile-de-FranceLa Région Normandie a décidé de créer, avec l’appui de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi), un centre d’urgence cyber régional (CSIRT) : « Normandie Cyber ». Face à la multiplication des cyberattaques et les conséquences qu’elles engendrent, ce nouveau service public, qui ouvrira dès le mois d’avril 2022, permettra d’apporter une réponse adaptée aux acteurs économiques normands.

Dans cet objectif, Hervé Morin, Président de la Région Normandie, a officiellement signé, ce matin, au Conseil régional à Rouen, une convention de partenariat avec Emmanuel Naëgelen, Directeur général adjoint de l’Anssi, en présence de Julie Barenton-Guillas, Vice-présidente de la Région en charge de l’enseignement supérieur, de la recherche et du numérique et de Jonas Haddad, Conseiller régional délégué au numérique.

 « Les collectivités ont un rôle crucial à jouer en matière de cybersécurité, que ce soit dans la sécurité des infrastructures qu’elles mettent en place ou dans les services qu’elles rendent aux acteurs de leurs territoires. En l’occurrence, l’échelon régional est particulièrement légitime à intervenir dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique et d’aménagement du territoire. Déjà fortement engagée depuis plusieurs années dans ce domaine, la Région Normandie a décidé d’aller plus loin et de structurer, avec l’appui de l’Anssi, un véritable écosystème normand favorisant la cybersécurité et qui constituera un atout majeur pour le développement, la compétitivité et l’attractivité économique du territoire » a déclaré Hervé Morin, Président de la Région Normandie.

 

« Normandie Cyber » : une réponse de proximité en cas d’incident

La dématérialisation, engagée par l’ensemble des acteurs et accélérée par la crise sanitaire, s’accompagne d’une cybermenace, désormais permanente et capable de désorganiser de nombreuses structures, privées comme publiques, de toute taille et de tous secteurs.

Dans ce cadre, la Région Normandie a répondu favorablement à l’opportunité offerte par l’Agence Nationale de la Sécurité des Système d’Information (ANSSI), qui propose aux Régions de les accompagner dans la création de centres d’urgence cyber régionaux (CSIRT). Cet accompagnement prendra principalement la forme d’une subvention d’un montant d’un million d’euros pour la période 2022-2024 et d’une incubation des porteurs de projets par les équipes de l’ANSSI.

Porté par l’Agence de Développement pour la Normandie (ADN), « Normandie Cyber » sera lancé au moins d’avril.  Il proposera aux PME, ETI et collectivités de taille intermédiaire (> 5 000 habitants), une réponse de proximité adaptée en cas d’incident, via un centre d’appel téléphonique : assistance d’urgence personnalisée (qualification et triage de l’incident, assistance de premier niveau…), orientation vers des prestataires techniques, juridiques et conseil sur les actions immédiates à mener, accompagnement depuis la déclaration de l’incident jusqu’à la fin de la remédiation.

 

Vers un écosystème normand de la cybersécurité

Articulé avec les autres actions de la Région, « Normandie Cyber » contribuera à structurer un écosystème normand de la cybersécurité dans le cadre d’une approche intégrale : mise en place d’aides économiques, d’une charte partenariale de la cybersécurité en Normandie, intégration d’une clause cybersécurité dans les marchés publics de la Région, mise en place d’actions de sensibilisation, création d’une « Maison des hackeurs éthiques », conventions d’objectifs avec les secteurs stratégiques normands, développement des formations à la cybersécurité…

Pour mémoire, la Région est déjà fortement mobilisée dans le domaine de la cybersécurité depuis plusieurs années. Ainsi, depuis 2017, la Région est engagée dans un partenariat régional étroit avec l’État sur l’Intelligence Économique Territoriale (IET) qui intègre pleinement le volet sécurité économique/cybersécurité.  Des rencontres régionales dédiées à la sécurité économique sont, chaque année, organisées conjointement par la Région et les services de l’État, à destination des acteurs économiques du territoire.

Inscrite au cœur de la Stratégie Numérique de la Région, la cybersécurité est également un axe fort de l’accompagnement de la transformation numérique des acteurs régionaux. La Région décline cette ambition en actions concrètes, tant en matière d’infrastructures (sécurité des réseaux, des données…) que dans une logique de centres de ressources et de services mutualisés pour favoriser les projets, les usages et plus globalement l’économie numérique, en garantissant un accès équilibré et équitable au numérique sur l’ensemble du territoire.

Elle est aussi l’une des composantes essentielles de la Stratégie régionale de spécialisation intelligente (S3) 2021-2027 ainsi que du Plan « Normandie Relance ». Enfin, la cybersécurité est pleinement intégrée au sein même de la collectivité, dans sa politique de Sécurité du Système d’information (PSSI).

 

Cybermenace – Chiffres-clés :

  • • Depuis mars 2020, les cyberattaques sont en augmentation de 400 % (source : cybermalveillance.gouv)
  • • Selon un sondage OpinionWay pour le Club des experts de la sécurité de l’information et du numérique (CESIN – 17 janvier 2022) sur l’année 2021 :
    • o 54% des entreprises déclare avoir subi entre une et trois cyberattaques,
    • o les ransomwares ont touché une entreprise sur 5.
    • o Les principaux vecteurs d’attaques sont le phishing (73 %) et l’exploitation des failles (53%), avec pour principale conséquence, l’usurpation d’identité (32 %). 
    • o 60 % des entreprises concernées ont constaté un impact sur leur business dont  la perturbation de leur production (21%) ou la compromission d’information (14 %). 33 % ont subi un préjudice financier > à 10.000 euros.
    • • En Normandie, sur un panel de 2 000 entreprises interrogées par l’Observatoire des transformations numériques, piloté par la Région, 23,4 % ont déjà été confrontées à un piratage ou à un risque de cyberattaque.

Communiqué de presse

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email