vendredi 30 octobre 2020
18 mars 2020

Normandie : coronavirus, la Région continue à travailler à l’accompagnement des entreprises

Les représentants des filières d’excellence normandes, l’ensemble des acteurs bancaires, et les représentants des chambres consulaires (Chambre régionale d’Agriculture, Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Chambre de Commerce et d’Industrie) ont été reçus lundi 16 mars 2020 pour trouver des solutions d’accompagnement pour les entreprises normandes, impactées par l’épidémie de coronavirus.

 

Evaluer l’impact économique des mesures sanitaires prises face au COVID-19

Les principales problématiques communes à l’ensemble des filières ont été clairement identifiées:

  • Maintenance et approvisionnement en pièces détachées des machines-outils provenant d’Italie (notamment aéronautique et espace),
  • Maintien des flux d’approvisionnement : toute la chaine logistique et transport est impactée par les mises en quarantaine (télétravail impossible),
  • Approvisionnement en matières premières pour le secteur agro-alimentaire, en composants électroniques pour l’aéronautique, et en matériaux de construction pour le bâtiment
  • Pénurie de personnel liée à la mise en quarantaine

 

Un accompagnement éfficace et utile dans le domaine financier

Le Président de Région a demandé aux banques d’être à la hauteur des enjeux de cette crise pour l’économie normande afin de ne pas voir se reproduire les difficultés auxquelles avaient été confrontées les entreprises lors de la crise de 2008. Des engagements ont ainsi été pris à la demande du Président de Région pour un accompagnement efficace et utile dans le domaine financier.

Dans l’ensemble, les demandes des acteurs économiques portent sur une intervention de la puissance publique, revenant à geler la situation macro-économique (ensemble des charges des entreprises, en cours bancaires, charges sociales, fiscales, fiscales, coûts fixes..) en attendant la sortie de crise.

 

Les engagements de la Région Normandie

La Région Normandie s’engage à mettre en œuvre :

  • Le redéploiement d’une partie du budget régional vers le soutien à l’économie,
  • La mise en place d’un moratoire : la Région suspend le remboursement des prêts accordés aux entreprises, sans qu’elles aient à en faire la demande.

La Région a déjà obtenu du gouvernement :

  • L’assouplissement des règles liées au service fait, afin que la collectivité puisse poursuivre les versements à ses prestataires,
  • L’élargissement du champ des délégations du Président, afin que celui-ci puisse procéder rapidement à des attributions au quotidien, en fonction des besoins.

De plus, la Région Normandie porte une attention particulière à la situation des artisans et commerçants, pour lesquels les dispositifs actuellement proposés par le gouvernement n’apparaissent pas adaptés. La création d’un outil spécifique est à l’étude.

 

Des outils mis à la disposition des entreprises

Par ailleurs, une cellule de crise regroupant tous les acteurs susceptibles d’accompagner les entreprises assure une veille pour les entreprises. La Région Normandie et ADN ont mis à disposition des entreprises un numéro unique (02.35.52.22.00), et une adresse mail () à destination de toutes les sociétés ayant des difficultés de trésorerie, avec un apport de solution personnalisée par des professionnels.

Enfin, la Région optimise les outils financiers déjà existants, en lien avec BPI France :

Consulter l’article en ligne.

Partager cet article :

About souakla

  • Email