mardi 20 octobre 2020
17 décembre 2019

Martinique: un nouvel observatoire volcanologique et sismologique

Ce vendredi 13 décembre 2019 à Saint-Pierre, la Collectivité territoriale de Martinique inaugurait le nouvel Observatoire Volcanologique et Sismologique.

Construit en 1932, l’ancien observatoire de Martinique situé Morne des Cadets ne répondait pas aux exigences parasismiques, ni aux exigences techniques liées à l’évolution technologique. En concertation avec l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) pour la définition des contraintes techniques et scientifiques, la Collectivité Territoriale de la Martinique a inscrit la construction d’un nouvel observatoire au Contrat de Plan Etat Région.

Un bâtiment plus grand, plus moderne et plus sécure.

Le nouveau site est situé à 2 km en contrebas de l’ancien observatoire, en direction de la côte Caraïbe, avec une vue directe sur le volcan de la Montagne Pelée.

Ce nouvel observatoire, d’une superficie de 1 200 m2 (au lieu des 400m2 de l’ancien) et de forme concentrique, est doté d’une structure en métal et en verre conçue pour résister aux tremblements de terre et aux cyclones.

Il est caractérisé par :

  • Une capacité d’accueil optimisée pour l’équipe de l’OVSM-IPGP et pour les infrastructures liées au maintien des réseaux d’observation.
  • Une meilleure capacité d’accueil des partenaires de recherche régionaux et internationaux.
  • La création de nouveaux laboratoires d’analyses (géochimie, géophysique), ainsi que de caves d’expérimentation pour l’instrumentation géophysique.
  • Un renforcement des relations avec les principaux acteurs du risque tellurique en Martinique.
  • Un renforcement du rôle de formation universitaire (accueil de stagiaires) et de dissémination de l’information scientifique auprès du grand public.
  • Une salle de conférence permettant d’accueillir une quarantaine de personnes.

La CTM a intégré la prévention du risque dans sa politique en se dotant de compétences singulières et d’outils ultra performants pour mieux appréhender les phénomènes naturels. La construction du Nouvel Observatoire s’inscrit dans cette dynamique.

Un pôle d’excellence de la prévention du risque

L’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique constitue un outil très fonctionnel et très performant, qui va permettre d’améliorer la surveillance du volcan et le contrôle de l’activité sismique régionale. Qui va permettre aussi le développement de programmes de recherche ambitieux sur les volcans et les zones de subductions (en partenariat avec l’IPGP et lNSU).

Il pourra enfin accueillir dans les meilleures conditions les scientifiques, les chercheurs ingénieurs et étudiants (régionaux, nationaux, caribéens et européens)

L’objectif étant de devenir un pôle d’excellence scientifique pour la Caraïbe dans les domaines de la prévention du risque volcanique et sismologique.

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email