samedi 24 octobre 2020
25 septembre 2020

Bretagne: nouveau lycée Mona Ozouf de Ploërmel, les travaux démarrent

C’est en plein cœur du futur quartier de Réhumpol, à Ploërmel, que sera implanté le futur lycée public Mona Ozouf. Le 24 septembre, Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, a officiellement lancé le début des travaux. Une nouvelle étape franchie dans la construction de ce lycée qui ouvrira ses portes à la rentrée 2022 et portera le nom de la célèbre historienne bretonne, Mona Ozouf.

Vue de la cour du futur lycée de Ploermel
Un emplacement stratégique puisqu’il sera situé à mi-chemin du centre-ville et du futur pôle d’échange multimodal. D’une capacité d’accueil de 865 élèves, il vient répondre à la croissance démographique des 10/19 ans attendue d’ici 2040 sur ce secteur et accueillera, d’ici deux ans les lycéennes et lycéens des 49 communes qui dépendent de l’établissement:
  • 795 élèves pré-bac en filières générales (S, ES, L) de la 2nde à la Terminale, et technologiques ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) et STL (sciences et technologies de laboratoire) en classes de Première et Terminale.
  • 70 places post-bac.

Un investissement de 35 M€

Construit sur un terrain de 25 000 m² mis à disposition par Ploërmel Communauté, le lycée proposera des équipements de qualité, évolutifs et adaptables aux modifications pédagogiques et démographiques, tout en répondant à des enjeux de développement durable. Il sera composé de deux bâtiments :

  • un bâtiment principal sur 3 niveaux regroupant les fonctions accueil, administration, foyer des élèves, CDI, salle polyvalente… au rez-de-chaussée et les salles de cours banalisées et spécialisées dans les étages,
  • un bâtiment restauration de 495 places assises, pôle logistique (1 niveau), des logements de fonction (7 logements en duplex).

Biographie de Mona Ozouf

Née en 1931, Mona Sohier-Ozouf est issue d’une famille d’instituteurs, défenseurs de la langue bretonne. Elle a suivi sa scolarité à Saint-Brieuc puis à Rennes et est sortie agrégée en philosophie de l’École normale supérieure de jeunes filles. Historienne au CNRS, elle a mené des travaux de recherches sur l’école publique et la Révolution française, essentiellement. Elle a publié plusieurs ouvrages dont La Fête révolutionnaire, en 1976, ou Le Dictionnaire critique de la Révolution française, codirigé par François Furet, en 1988. Elle a également écrit, La République des instituteurs (1989) avec son mari Jacques Ozouf. En 2009, elle a publié “Composition française. Retour sur une enfance bretonne”, oeuvre dans laquelle elle revient sur son itinéraire de Bretonne républicaine. C’est après avoir rencontré Mona Ozouf, en août 2019 lors d’une de ses interventions à l’École des filles de Françoise Livinec, que Loïg Chesnais-Girard a demandé à l’historienne de donner son nom au nouveau lycée public de Ploërmel.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email