mercredi 05 octobre 2022
19 avril 2022

Hauts-de-France : la Région aux côtés des maraîchers

Les tempêtes Eunice et Franklin ont lourdement touché les exploitations et infrastructures des maraîchers des Hauts-de-France. La Région et Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la pêche ont souhaité réunir les acteurs de la filière, les collectivités, les intercommunalités, les élus et toutes les parties prenantes ce jeudi 14 avril, afin de venir en aide à la filière.

maraicher, région, aide, Hauts-de-FranceCe jeudi 14 avril une soixantaine de maraîchers ont manifesté depuis la Préfecture de Lille, jusqu’au Siège de Région, pour interpeller l’Etat à la suite des dégâts engendrés par les tempêtes Eunice et Franklin sur les exploitations agricoles.

Les acteurs locaux, les collectivités et les élus veulent nous venir en aide, mais le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation ne nous entend pas, explique Justine Bertoux, maraîchère à Audembert, près de Wissant, dans le Pas-de-Calais, qui a vu ses serres agricoles dévaster en février par la tempête Eunice. 100 000m² de serres ont été détruits. Il y a un véritable risque de dépôt de bilan pour un grand nombre de maraîchers des Hauts-de-France. Nous pouvons l’éviter si l’Etat débloque un fonds d’aide d’urgence de 3 millions d’euros et suspend les cotisations de la Mutuelle sociale agricole (MSA)“, précise la maraîchère.

Une cellule de crise régionale pour trouver des solutions

Face à cette situation qui met en danger la pérennité des exploitations locales, la Région Hauts-de-France et Marie Sophie-Lesne ont pris l’initiative d’organiser une cellule de crise ce jeudi 14 avril. L’objectif de cette réunion est de sensibiliser l’ensemble des partenaires à l’urgence de cette situation et de mettre en place des dispositifs concrets pour aider les maraîchers à passer l’année. “Assurer la pérennité de cette filière en Hauts-de-France est primordiale, car c’est un acteur majeur dans l’alimentation locale, pour nos cantines et pour les habitants“, affirme Marie-Sophie Lesne.

Un point d’étape aura lieu le 10 mai à 14h pour poursuivre les discussions.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email