samedi 31 octobre 2020
23 septembre 2020

Sud: la force de la nature force le respect!

Avec 9 Parcs naturels régionaux, l’environnement de la Région Sud est l’un des plus riches et des plus diversifiés de France. Rien de plus naturel, qu’à la suite d’un printemps confiné, un grand nombre de visiteurs aient cédé à l’euphorie que procure ces sites remarquables et aient oublier d’observer les règles de base de respect de la nature. Reprenons nous, avec une petite piqure de rappel.

 Sud, Région, nature, développement durableRéputés pour leur nature préservée, la qualité de leur cadre de vie et la beauté de leurs paysages, les Parcs de Camargue, Alpilles, Baronnies provençales, Mont-Ventoux, Luberon, Sainte-Baume, Préalpes d’Azur, Verdon, Queyras sont des sites mondialement connus, prisés pour la pratique d’activités de pleine nature, qu’habitants et visiteurs apprécient pour leur beauté et leur authenticité.

Les Parcs naturels régionaux

Sans entrer dans des contraintes strictes des Parcs Nationaux, les Parcs naturels régionaux sont soumis à certaines règlementations, notamment en termes de fréquentation. La gestion de cette fréquentation des espaces naturels est une des missions majeures des Parcs régionaux qui se doivent d’assurer l’équilibre entre présence humaine et préservation d’un environnement unique.

Car ces territoires ne sont pas des sanctuaires mais des territoires habités et animés aux nombreuses activités qui dépendent presque intégralement de l’environnement. Le préserver c’est préserver également les emplois non délocalisables et donc l’économie locale.

Une prise de conscience

La pandémie de Covid-19 nous a brutalement rappelés à quel point nous avions besoin de la nature mais également à quel point notre absence d’impact sur la nature, même temporairement, s’était avéré bénéfique pour elle.

L’action des Parcs régionaux depuis 50 ans réside dans ce compromis entre activités humaines et préservation de la nature. C’est exactement vers cet équilibre que la société cherche à tendre. C’est pourquoi, les Parcs régionaux de Provence-Alpes-Côte d’Azur nous rappèle qu’une pression trop forte sur les espaces naturels peut perturber et endommager les écosystèmes. Aussi, une grande vigilance collective et individuelle, un respect des consignes et la prise en compte de quelques règles de bon sens sont des actions simples et efficace que nous pouvons tous nous engager à suivre.

Il suffit de regarder nos enfants dans la nature, pour savoir qu’elle leur est vitale comme des espaces nécessaires et des lieux de bien-être et d’évasion. Nous sommes toutes et tous des invités de la nature, responsables de ce que nous laisserons demain à nos enfants.

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email