dimanche 17 octobre 2021
8 mars 2021

Île-de-France: un plan de relance État-Région de 13,8 milliards d’euros en 2021 et 2022

plan Etat-Région, relance, économie, Ile-de-France, RégionLa Région Île-de-France et l’État ont signé, ce 4 mars 2021, un Plan de relance 2021-2022 de 13,8 milliards d’euros pour l’Île-de-France dans 3 domaines prioritaires : transition écologique, soutien à l’économie et cohésion sociale. Cette signature a été complétée par celle des orientations du Contrat de plan État-Région 2021-2027.

Afin de répondre aux nombreux défis économiques, sociaux, sanitaires et écologiques actuels, l’État et la Région ont signé, ce 4 mars 2021, un Plan de relance de13,8 milliards d’euros pour 2021 et 2022, qu’ils financent à parts quasi égales.

Ce Plan de relance, le plus important de France, soutient les secteurs les plus touchéspar la crise en agissant rapidement dans 3 domaines prioritaires :

  1. Transition écologique,
  2. Soutien à l’économie,
  3. Cohésion sociale.

 

Un ambitieux contrat de plan État-Région 2021-2027

Le Plan de relance s’articule avec le Contrat de plan État-Région (CPER) 2021-2027, qui représente plus de 5,2 milliards d’euros d’investissements (à 58% financés par la Région et à 42% par l’État). Cela, sans compter l’effort d’investissement que l’État et la Région poursuivront en matière de transports sur la période 2023-2027.

Les transports et autres priorités

Le CPER 2021-2027, qui sera formellement adopté fin 2021, affiche comme priorités :

  • Les transports et la transition écologique,
  • La recherche,
  • L’innovation et l’enseignement supérieur,
  • La cohésion sociale et territoriale,
  • La culture,
  • L’égalité femmes-hommes.

Parmi ces priorités, l’effort est particulièrement marqué sur le volet transports puisque l’État et la région investiront 2,587 milliards d’euros en 2021 et 2022 par le biais d’un avenant au volet Mobilité multimodale du CPER.

Enseignement supérieur, recherche et innovation

Les engagements de l’État et de la Région en faveur de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation atteignent un niveau historique pour permettre d’améliorer les conditions d’études des Franciliens. Soutenu à parité à hauteur de 1 milliard d’euros (+26% par rapport au précédent CPER), ce volet permettra d’engager plus de 120 projets de rénovation de bâtiments universitaires, d’appui à l’innovation et de cofinancement d’équipements de recherche.

Culture

La culture, autre élément phare du CPER, est une nouveauté. L’État et la Région y consacreront 100 millions d’euros chacun. C’est un message fort adressé aux acteurs de ce secteur fortement touché par la crise en Île-de-France, alors même que de nombreux établissements sont toujours fermés au public.

Le CPER 2021-2027 sera élaboré de manière détaillée et formellement adopté fin 2021, après consultation des collectivités locales, des autorités environnementales et soumission aux élus régionaux.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email