mardi 20 octobre 2020
2 avril 2020

Île-de-France: des psychologues à l’écoute des professionnels de santé

Ile-de-France, région, santé, psychologues, covid-19, soignants, écouteL’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé), propose une appli et une ligne d’écoute gratuites, en partenariat avec la Région Île-de-France. 4 questions à Catherine Cornibert, en charge de la communication de SPS, sur l’importance de l’écoute des professionnels de santé, soignants et personnel médico-social en pleine crise sanitaire.

L’association SPS (Soins aux Professionnels en Santé) a été créée en 2015 et reconnue d’intérêt général en 2019. Sa mission : préserver la qualité de vie des professionnels de santé. La Région Île-de-France est un partenaire historique de cette association, avec un soutien renforcé depuis 2 ans.

À qui s’adresse précisément ce dispositif d’écoute SPS?

  • Tous les professionnels en santé,
  • Les soignants libéraux et salariés,
  • Les personnels des structures de santé : communautés professionnelles territoriales de santé, cliniques, maisons de santé, hôpitaux, EPHAD…
  • Les étudiants en santé,
  • Les personnels des institutions et services médico-sociaux et Hospitalisation à Domicile.

2 solutions gratuites pour se confier

Comment se concrétise votre soutien aux professionnels de santé, soignants et personnel médico-social, dans le cadre de l’épidémie de Covid-19?

Catherine Cornibert : Nous avons renforcé notre dispositif depuis le début de l’épidémie. Notre solution : l’écoute, via une application et un numéro vert gratuits, pour répondre aux inquiétudes des professionnels de santé, face au Covid-19. Nous recevons 180 appels par jour, dont 30 % provenant d’Île-de-France. Nous nous engageons à répondre à chaque appel.

Qui sont les interlocuteurs qui leur répondent ? 

C.C : Plus de 100 psychologues sont joignables jour et nuit, 7 jours/7. Formés à la gestion du stress et à la prévention du suicide, ils écoutent, conseillent les soignants et, si besoin, les orientent vers le réseau national du risque psychosocial, pour une prise en charge en téléconsultation ou consultation. Les discussions durent en moyenne 15 minutes. C’est un service avant tout basé sur le lien humain. Il est très important d’être écouté quand on ne se sent pas bien. Il ne faut pas rester seul.

Quels sont les profils des soignants qui vous contactent?

C.C : Il y a beaucoup de managers qui appellent pour prendre connaissance du dispositif et le relayer à leur équipe. Parmi les appels, 15% sont passés par des médecins, 20% par des infirmiers, 15% par des aides-soignants, 15% par des cadres de santé….

Quels motifs les poussent à vous appeler ?

C.C : Actuellement le motif des appels est exclusivement axé sur la gestion de la crise sanitaire. Les soignants sont globalement anxieux pour eux-mêmes, pour leurs collègues et leur famille. Leur sommeil est très perturbé. Ils ressentent un paradoxe énorme : ils sont  à la fois très soutenus par la population, mais parfois rejetés par leur voisinage, pour le risque de contamination qu’ils représentent. Ceux qui se retrouvent en quarantaine, après avoir été contaminés, se sentent particulièrement impuissants, alors qu’ils pourraient être utiles.

 

Professionnels de santé : confiez-vous de façon anonyme et confidentielle

  • Pour joindre un psychologue gratuitement par téléphone, composez le 0805 23 23 36
  • Téléchargez l’application mobile gratuite Asso SPS, pour échanger par téléphone avec un psychologue :
    sur Google Play et sur App Store

Plus d’infos sur asso-sps.fr/covid19

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email