mercredi 04 août 2021
20 avril 2021

Île-de-France: Un « ETI Act » pour la relance des entreprises de taille intermédiaire franciliennes

La Région Île-de-France  et le Club ETI Île-de-France ont signé, le 7 avril 2021, l’« ETI Act », un ensemble de 15 engagements concrets pour la relance des entreprises de taille intermédiaire franciliennes. Parmi les objectifs : favoriser leur développement et accélérer leur transformation technologique et écologique.

ETI ACT, entreprise, relance, Région, IIe-de-FranceElles occupent une place intermédiaire entre les petites et moyennes entreprises (PME) et les grandes entreprises. Elles comptent de 250 et 4.999 salariés, affichent un chiffre d’affaires qui n’excède pas 1,5 milliard d’euros, et elles sont très fortement créatrices d’emploi.C’est dire l’importance des entreprises de taille intermédiaire (ETI) en Île-de-France.

Pour assurer la relance des ETI franciliennes, la Région Île-de-France et le Club des ETIfranciliennes ont signé, le 7 avril 2021, l’ETI Act, qui officialise 15 engagements concrets.Une démarche qui complète leur action au quotidien pour faire de l’Île-de-France une région où les petites et moyennes entreprise (PME) se transforment en ETIet où les ETI existantes prospèrent. 

 

L’ETI Act, un partenariat stratégique au service de la relance

L’ETI Act vise à bâtir une politique en matière de développement économique, d’innovation, de formation professionnelle et d’emploi pour les ETI, tout en encourageant la transformation technologique et écologiques de celles-ci.

Les 4 grands objectifs de l’ETI ACT sont :

  • Bâtir une politique régionale en faveur des ETI,
  • Accélérer la transformation des ETI,
  • Relancer le développement des ETI,
  • Recruter la jeunesse des bassins d’emploi franciliens

 

► Objectif nº1 : bâtir une politique régionale en faveur des ETI

  • Action n°1 : Objectif de 150 ETI fédérées au sein du Club d’ici la fin 2021, dont 10 PMI de croissance, afin d’en faire l’un des principaux mouvements patronaux franciliens.
  • Action n°2 : Création d’un « comité d’orientation ETI » autour des vice-présidents de la Région, des directions de l’administration régionale et des dirigeants sponsors des commissions de travail.
  • Action n°3 : Engagement de la Région à accélérer la démarche client de l’administration au travers des journées d’immersion de ses agents dans les ETI.

 

► Objectif nº 2 : accélérer la transformation des ETI

  • Action n°4 : Création d’un « pack de transformation digitale » et lancement d’un espace de benchmark et de réflexion stratégique autour des enjeux digitaux des ETI.
  • Action n°5 : Mise en place d’un guichet unique d’information et de monitoring à destination des entreprises candidates aux dispositifs régionaux d’aide à la transformation et à l’innovation des ETI.
  • Action n°6 : Lancement d’un « pack de transition écologique » capable de fournir un diagnostic et des road maps personnalisées de la transformation écologique aux ETI.
  • Action n°7 : Déploiement de la stratégie régionale en faveur de l’Économie sociale et solidaire (ESS) vers les ETI afin de les aider à former leurs collaborateurs aux pratiques écoresponsables.

 

► Objectif nº 3 : relancer le développement des ETI

  • Action n°8 : Création d’un accélérateur ayant vocation à développer les compétences des dirigeants d’ETI et de leur comité de direction.
  • Action n°9 : Construction d’une plateforme commerciale de mise en relation des ETIfranciliennes et d’échanges de leurs besoins.
  • Action n°10 : Reconduction de conventions d’affaires thématiques avec les directions des achats des ETI et le réseau de PME du Paris Region Business Club (PRBC).
  • Action n°11 : Lancement d’un cycle de réunions stratégiques entre les ETI et la Direction des achats de la Région au sujet des grands projets franciliens à venir.

 

► Objectif nº 4 : recruter la jeunesse des bassins d’emploi franciliens

  • Action n°12 : Sous l’égide de la Région, le Club ETI et l’École des Mines s’associent pour fonder un ETI Lab qui permettra aux élèves-ingénieurs d’effectuer des travaux de recherche auprès des ETI et d’y être accueillis en tant que stagiaires.
  • Action n°13 : Le Club s’engage à promouvoir le recrutement de décrocheurs scolaires qui bénéficieront de parcours de formation soutenus par la Région, sur les filières industrielles et digitales.
  • Action n°14 : Le Club renforce sa politique d’inclusion par l’activité économique et s’engage à signer 1.000 contrats et conventions de stages entre les jeunes éloignés de l’emploi et ses ETI, pour l’année 2021-2022.
  • Action n°15 : Le Club s’engage à proposer des emplois et des carrières auprès des futurs diplômés d’une école de commerce et d’une école d’ingénieurs partenaires via l’organisation d’une « semaine portes ouvertes des ETI ». 

Consulter l’article

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email