mercredi 27 octobre 2021
11 décembre 2020

Hauts-de-France: la Région devient centrale d’achat pour les collèges et lycées

La Région Hauts-de-France crée une centrale d’achat pour regrouper les achats des restaurants scolaires de tous les collèges et lycées de la Région et ainsi, faire des économies. L’objectif est d’offrir des produits de qualité à un meilleur prix et créer de nouvelles opportunités pour les PME régionales.

 

centrale d'achat, collèges, lycées, aides, PME, Région, Hauts-de-FranceProduits alimentaires… et autres

Cette centrale d’achat aura pour mission de commander des produits alimentaires, en complément des groupements de commandes déjà existants, afin que tout le territoire régional puisse bénéficier d’achats groupés.
La centrale d’achat pourra aussi regrouper d’autres commandes : énergie, contrats d’assurances, photocopieurs, papier de reprographie, fournitures pour l’entretien des bâtiments, contrats d’entretien, services d’analyse bactériologiques ou collecte des déchets.

“Une vraie opportunité pour les établissements”

La création de cette centrale d’achat est une véritable opportunité pour les établissements, reconnaît Eric Thorel, gestionnaire du lycée Voltaire à Wingles (62). On est toujours plus fort à négocier en groupe que tout seul. Dans les gains, évidemment, il y a le prix, mais pas que. On y gagne aussi dans les critères qualités inclus dans les marchés par la centrale d’achat et la sécurité juridique qui en découle. Nous, établissements, n’aurons plus qu’à passer des bons de commande à la centrale d’achat, cela simplifie nos démarches. Et on va forcément avoir accès à plus de fournisseurs : ceux qui n’auraient pas répondu à l’appel d’offres d’un seul établissement mais qui, avec une centrale d’achat à l’échelle du territoire des Hauts-de-France, découvrent la rentabilité du marché des établissements scolaires.

Des objectifs clairement définis

Ainsi, la centrale d’achat permettra d’atteindre plusieurs objectifs :

  • faciliter l’accès à des marchés passés selon des procédures achats sécurisées, avec des produits ou services à bon rapport qualité-prix.
  • permettre aux petites entreprises régionales d’accéder le plus largement possible à ces marchés, mais aussi, soutenir la création et le développement de nouvelles filières locales.
  • réaliser des économies importantes sur des produits de grande consommation
  • orienter les achats des établissements vers des produits plébiscités par la charte qualité en restauration : locaux, de saison, peu transformés…
  • accompagner les établissements et leurs chefs cuisiniers dans l’atteinte des objectifs de la loi EGalim (obligation de servir 50 % de produits de qualité dont 20 % de produits bio à l’horizon 2022).

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email