mercredi 28 octobre 2020
24 septembre 2020

Guyane: un soutien exceptionnel pour le monde agricole

La crise engendrée par la Covid-19 impacte fortement les agriculteurs et les PME du monde agricole. L’Europe et la Collectivité territoriale de Guyane mettent en place une mesure exceptionnelle pour les soutenir et assurer la pérennité de leurs activités.

Région, CTGuyane, Europe, aide

Une aide financière forfaitaire sera attribuée aux agriculteurs et petites entreprises qui exercent une activité de transformation et commercialisation de produits agricoles. Cette aide vise à couvrir leurs besoins en trésorerie.

Pour les agriculteurs, l’aide financière s’élève à 3 000€, alors que pour les PME, elle varie de 5 000€ à 20 000€ en fonction de la perte de chiffre d’affaires estimée. L’enveloppe totale dédiée à ce soutien est de 2 352 941.18 € dont 2 000 000 € FEADER et 352 941.18 € de fonds CTG. La date limite de dépôt des demandes d’aide de la mesure 21 est fixée au 15 octobre 2020 à 12h (heure de Guyane).

Qui peut demander une subvention ?

                       ► Agriculteurs

  •  Personnes physiques mettant en valeur une exploitation agricole, y compris les EIRL.

 

  • Personnes morales mettant en valeur une exploitation agricole : SCEA, GAEC, EARL, EURL, SARL, SA, SCI, GFA,
  • SAS, groupement d’employeur, associations, établissements d’enseignement et leurs centres constitutifs, établissements d’expérimentation et de recherche, organismes d’insertion mettant en valeur une exploitation et exerçant une activité agricole.

► Les entreprises de transformation et de commercialisation des produits agricoles

  • Les bénéficiaires doivent exercer une activité de commercialisation ou de transformation de produits agricoles relevant de l’annexe I du traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne (à l’exception des produits de la pêche) et en réaliser la commercialisation (produits agricoles ou produits issus de cette activité).

L’aide vise à répondre aux besoins en trésorerie des agriculteurs et des entreprises suite à la crise COVID -19. Il s’agit d’une dotation et non d’une aide remboursable (prêt, avance remboursable par exemple).

Pour les PME, la somme de cette aide et de celles déjà perçues au titre de la crise sanitaire (Cf. annexe 1 du formulaire) ne devra pas dépasser la perte du chiffre d’affaires sur la période allant du 17 mars 2020 ou 15 août 2020.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email