mercredi 28 octobre 2020
18 mars 2020

Guadeloupe : COVID-19, allocution du Président de la Région

Chers compatriotes guadeloupéens,

Je vous adresse mes pensées fraternelles au moment où nous faisons face comme l’ensemble des pays, régions et îles du monde à la menace d’un virus sans précédent et à la durée incertaine, je veux parler du coronavirus.

Je prends la parole de nouveau comme je l’ai fait régulièrement au fur et à mesure que ce virus s’étendait dans le monde.

Je suis attentivement l’évolution de la crise sur le coronavirus (covid-19). J’ai pris la responsabilité d’initier en concertation avec Philippe Gustin Préfet de Guadeloupe, Josette Borel-Lincertin, Présidente du Conseil Départemental et Valérie Denux Directrice de l’ARS, une réunion jeudi 27 février. Ceci, en présence des parlementaires, des présidents des communautés de communes et d’agglomération, et du président de l’association des maires de Guadeloupe, de Gérard Cotellon Directeur du CHU, du Professeur Eustase Janky, des autorités sanitaires et des organisations socio-économiques (CCIG).

J’ai également proposé la mise en place d’un comité de suivi, qui, quotidiennement, fait le point sur la situation et la progression du virus en Guadeloupe, les cas ainsi que les recommandations nécessaires pour lutter efficacement contre le coronavirus.

L’évolution rapide de la situation internationale doit nous inciter à renforcer les mesures d’endiguement afin d’être prêt à réagir à tout moment à la prise en charge d’une chaine de transmission sur notre territoire, ce fut le sens de mes propos initiaux.

Ces mesures nécessitent des actions coordonnées et concertées des collectivités, de l’Etat et des élus pour tenter de juguler sur le terrain les effets de cette pandémie qui menace le monde.

Aussi, je rappelle l’importance du comité de suivi afin d’ajuster le dispositif décidé pour la gestion du coronavirus en Guadeloupe et de mieux associer les élus aux décisions prises dans la perspective d’éviter toute panique au sein de la population.

Depuis jeudi dernier, une réunion d’information destinée au personnel de la Région s’est tenue à l’hémicycle et des mesures spécifiques ont été élaborées pour le personnel régional et singulièrement les agents d’accueil.

Suite aux annonces du chef de l’État, je demande aux agents de la collectivité de rester chez eux à compter du mardi 17 mars 2020, 12h00, et ce pour une période initiale de 15 jours. Dès lors, l’accueil physique du public ne sera plus assuré dans aucun site du conseil régional. Pour garantir la continuité du service public, le traitement des factures et des subventions qui revêtent un caractère prioritaire ; ces missions ainsi que l’instruction des sollicitations des usagers s’effectueront dans le cadre du télétravail.

Nous avons travaillé avec les proviseurs des lycées ; tout est mis en oeuvre pour permettre un accès aux contenus pédagogiques et à la préparation des élèves.

Nous mettrons en place les voies et moyens pour favoriser la mise à disposition de nos établissements ainsi que des subventions de crèches dans la mesure du possible à destination des enfants des personnels soignants.

Un personnel pleinement mobilisé dont je veux de nouveau saluer l’engagement et la mobilisation face au coronavirus.

Enfin, dès demain, nous échangerons avec les services du premier ministre sur les mesures d’urgence à prendre pour pallier les difficultés des entreprises sévèrement touchées par ce brusque ralentissement de l’activité.

Chers compatriotes,

A la suite de l’intervention du Président de la République et des mesures annoncées par le gouvernement, je vous invite à prendre toutes les précautions nécessaires liées à la protection de votre santé et celle de vos proches; et à suivre précisément les recommandations qui vous sont données. L’objectif est de limiter tout risque d’exposition au virus pour chacune et chacun d’entre nous. Je veux là encore rappeler que la priorité reste le respect des consignes et recommandations largement diffusées concernant les « gestes barrières ». Se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir. Utiliser un mouchoir à usage unique, saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades. Les Guadeloupéens sont responsables et résilients, nous aurons à traverser ensemble, cette crise et je sais pouvoir compter sur leur solidarité et leur civisme.

Consulter l’article en ligne.

Partager cet article :

About souakla

  • Email