dimanche 01 novembre 2020
2 septembre 2020

Guadeloupe: la collectivité régionale axe la rentrée sur la sécurité sanitaire

Dans un contexte singulier de crise sanitaire, la collectivité régionale de Guadeloupe en charge des lycées a mis l’accent sur la sécurité des élèves, du personnel technique et pédagogique. En plus d’un parcours sanitaire consistant au lavage régulier des mains, la Région va procéder à l’installation de citernes d’eau dans les lycées et écoles, afin de pallier le manque d’eau, élément vital pour le lavage des mains.

Lycée Raoul-Georges Nicolo

Pour cette rentrée 2020/2021 il s’agit maintenant de rassurer les parents et offrir aux élèves des conditions d’accueil optimales.

Très tôt, la Région a rapidement mis en place l’ensemble des mesures nécessaires, afin de répondre aux recommandations et obligations formulées par le ministère de l’Education nationale.

Avec la distanciation physique et le port du masque, le facteur déterminant de prévention de la maladie reste le lavage fréquent des mains.

Aussi, la Collectivité a procédé à l’installation au sein de chaque lycée, d’équipements destinés à l’hygiène des mains pour un montant total de plus d’un million d’euros.

Ces points de lavage avec distributeur de savon et de papier à usage unique permettent à plusieurs usagers simultanément de se laver les mains sans contraintes, et en respectant la distanciation physique et sans contact grâce à l’installation de robinet à pédale. Enfin toutes les toilettes scolaires ont également été remises à neuf.

Des citernes d’eau dans les lycées et les écoles

Autre point fort de cette rentrée du président de Région Ary Chalus est l’annonce faite par la Collectivité d’accompagner et de lancer un appel à projet pour équiper en citernes d’eau les écoles de la Guadeloupe. L’opération consiste ainsi à doter ces dernières en citernes de stockage d’eau potable et de surpresseurs, pour remédier aux coupures d’eau.

Les impacts attendus des travaux étant de sécuriser la distribution en équipant les écoles primaires et crèches de plusieurs réserves d’eau avec un surpresseur, de bénéficier d’une autonomie de deux jours en cas de coupures d’eau et enfin de permettre le lavage régulier des mains en cette période de crise sanitaire.

Pour les lycées, dont la collectivité a la charge, les installations porteront dans un premier temps sur ceux de Paul-Lacavé à Capesterre Belle-Eau et Yves-Leborgne, à Sainte-Anne.

Petit à petit il s’agira de monter en puissance pour augmenter le nombre de citernes dans les lycées et les écoles de Guadeloupe.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email