lundi 26 octobre 2020
15 octobre 2020

Guadeloupe: l’engagement pour le cinéma, priorité politique et stratégique

La Région Guadeloupe a fait de son engagement auprès des acteurs de l’industrie du 7e Art, une priorité politique mais aussi stratégique.

En tant que Chef de file du développement économique, la Région Guadeloupe s’appuie fortement sur les acteurs des industries culturelles et créatives dans la définition d’un projet régional audacieux et cohérent. Car c’est en faisant preuve de toujours plus d’imagination et d’esprit d’innovation que nos productions fréquenteront aussi la nécessaire avant-garde.

Aujourd’hui, la Guadeloupe connaît un succès grandissant dans la structuration et le développement de son cinéma malgré les conditions économiques difficiles imposées par la pandémie de la COVID-19.

Le calendrier 2020 des sorties de films nourri par la créativité de nos réalisateurs nous offre cependant une bouffée d’oxygène en cette période de crise sanitaire. Nous nous réjouissons de la sortie de 10 films bénéficiaires de nos dispositifs, de l’écriture à la production. Une belle moisson, fruit d’un long et silencieux travail d’accompagnements de nos auteurs.

Le succès de ces productions contribue au rayonnement international des îles de Guadeloupe notamment à travers des images qui reflètent la beauté de nos paysages et de notre culture.

Mais notre pays a aussi besoin de modèles. Et le film peut également être un vecteur de transmission aux générations présentes et futures, une forme d’hommage aux femmes et aux hommes qui ont pétri l’essence même de notre pays.
Nous avons saisi cet enjeu et les retombées financières potentielles dont l’industrie audiovisuelle peut bénéficier. Nous avons donc voulu amorcer les leviers qui donneront à ces créateurs les moyens d’y accéder.

Il s’agit d’emboîter le pas pour la construction d’une industrie cinématographique viable, de renforcer la compétitivité et l’attractivité du territoire en matière des tournages, en impliquant davantage la population et les professionnels.

L’industrie du cinéma nous est chère. Il est vital que nous puissions nous raconter, raconter nos histoires, exister à travers celles-ci, construire les imaginaires de nos jeunes, sublimer s’il le faut le réel par la force des images.

L’avenir de notre société c’est la créativité, alors ensemble, libérons l’imagination et le potentiel de nos îles !

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email