mercredi 06 juillet 2022
14 décembre 2021

Grand Est: Business Act #2, nouvelle étape pour la relance et la transformation

Le plan de relance et de reconquête « Business Act Grand Est » est une démarche inédite entre l’État en région et la Région Grand Est, mis en œuvre en juillet 2020 pour faire face à la crise liée à la COVID-19 et anticiper les conséquences économiques et sociales. Une démarche qui s’est avérée gagnante et qui résulte d’une mobilisation des forces vives du territoire aboutissant sur 80 actions concrètes, 40 grands projets structurants et 12 propositions de simplification.

région, Grand Est, business act 2Cependant, à la situation économique et sociale de juillet 2020, sont venues s’ajouter à la fois de nouvelles menaces (ruptures dans les approvisionnements, difficultés de recrutement, cyberattaques…) et des opportunités sans précédents (ruptures technologiques, émergence de nouveaux marchés, croissance forte mondiale). C’est pourquoi l’État et la Région ont souhaité engager un travail d’actualisation du Business Act.

Pourquoi un acte 2 ?

Dans un monde où les principes économiques ont été profondément remaniés, il s’avère plus que nécessaire de trouver de nouvelles modalités d’intervention pour réussir les transformations – environnementale, énergétique, industrielle, numérique et sanitaire – du territoire. Pour que la Région soit encore plus compétitive et réactive, c’est aujourd’hui un véritable plan de transformation qui est proposé.

En plus des défis écologique, numérique, industriel et de la santé, 4 nouveaux enjeux stratégiques se sont imposés : la décarbonation, la chimie du végétal, la commande publique et privée et l’export. L’acte 2 devient réalité grâce à 4 centres de ressources et d’expertise « Grand Est Transformation », des parcours de transformation et 11 nouvelles actions structurantes.

Des parcours de transformation

Le Business Act #2 propose un changement de paradigme dans le déploiement des politiques publiques, passant d’une logique de guichet à une logique d’accompagnement des acteurs dans leurs parcours de transformation à 360 degrés. Ces parcours de transformation comprendront quatre grandes étapes successives :

  1. sensibilisation
  2. diagnostic à 360 degrés
  3. modules thématiques
  4. construction d’un plan d’actions.

Les centres de ressources et d’expertise « Grand Est Transformation »

Contribuer à relever les grands défis, être garants de la cohérence et de la lisibilité de l’action publique, fédérer et animer un réseau d’experts. Les centres de ressources et d’expertise Grand Est Transformation vont permettre de consolider l’écosystème économique régional :

  1. Bâtir et labéliser les communautés d’offreurs.
  2. Construire un ensemble de ressources pour nourrir les parcours d’accompagnement.
  3. Anticiper les besoins en compétences et les évolutions dans le domaine.
  4. Contribuer au rayonnement régional au niveau national, européen, international.

11 nouvelles actions structurantes

  1. Créer un observatoire des compétences, un outil de Gestion Régionale des Emplois et des Parcours Professionnels en lien avec l’OREF et s’appuyant sur l’Intelligence Artificielle.
  2. Lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt « Transformation 360 » sur un an pour créer les parcours de transformation.
  3. Structurer 15 campus régionaux des transformations.
  4. Faire émerger un cloud souverain public à destination des administrations, accompagné d’un centre de réponse d’urgence aux incidents de cybersécurité pour les collectivités et les entreprises.
  5. Sensibiliser 150 000 citoyens par an aux enjeux climatiques et constituer en Grand Est la plus grande communauté régionale d’animateurs de la « Fresque du climat ».
  6. Diviser par deux l’âge moyen des machines industrielles du Grand Est par un renouvellement massif des équipements via une prime à la transformation industrielle avec des outils performants au niveau environnemental.
  7. Accompagner chaque année la transformation de 5 hôpitaux de la région pour améliorer les conditions de travail des professionnels de santé.
  8. Créer un club des bioraffineries territoriales du Grand Est pour accélérer le développement de la bioéconomie.
  9. Déployer 300 stations multi-énergies d’ici 2026 pour encourager les mobilités décarbonnées.
  10. Constituer un réseau d’ambassadeurs régionaux des centres de ressources et d’expertise Grand Est Transformationpour promouvoir l’activité et les offreurs de solutions du territoire à l’international. Créer des communautés dans 10 pays partenaires.
  11. Créer une marque « commande publique responsable » pour labéliser les acheteurs et fournisseurs.

Consulter l’article

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email