jeudi 23 septembre 2021
14 septembre 2021

Sud: des vaccinobus dans les lycées de la Région

Pour accélérer la vaccination auprès des jeunes de 12 à 17 ans, la Région Sud déploie ses vaccinobus dans ses lycées à partir du 13 septembre. Objectif : garantir l’ouverture de 100 % des lycées régionaux.

Vaccinobus, vaccin, lycée, région, sudDès le 13 septembre, les vaccinobus prennent la route des lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Alors que 32,4 % des jeunes de moins de 17 ans sont vaccinés en France, seulement 27 % ont reçu une injection en région Provence-Alpes-Côte d’Azur*. Pour accélérer la vaccination et rattraper ce retard, la Région Sud aménage ses bus ZOU ! en centre de vaccination pour ses lycéens.

Pour la rentrée scolaire 2021-2022, l’objectif reste le même : garantir l’ouverture de 100 % des lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur dans le respect du protocole sanitaire avec la collaboration du Rectorat, de l’Agence régionale de Santé (ARS), des Préfectures, de la Croix Blanche et de la Fédération nationale du transport de voyageurs (FNTV). Cette action est menée dans le cadre d’une stratégie nationale de vaccination des 12-17 ans dans les écoles par le Ministère de l’Education.

Une équipe mobile de vaccination

Certains lycées sont plus éloignés que d’autres des centres de vaccination. C’est le cas pour 75 lycées du territoire sur 178. Pour faciliter les démarches des élèves, une équipe mobile de vaccination se déplacera à bord de 4 vaccinobus dans les lycées des 6 départements de la région à partir du mois de septembre. Ces centres mobiles de vaccination sont ouverts à tous les élèves majeurs et mineurs (sous réserve de l’autorisation parentale), aux équipes pédagogiques et agents des lycées ainsi qu’aux collégiens des cités mixtes. A noter que la vaccination des mineurs est soumise à l’autorisation parentale.

Sont concernés par ce dispositif régional les établissements volontaires avec l’accord du chef d’établissement (lycées publics et privés, Centres de formation des apprentis et écoles de la deuxième chance).

Consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email