samedi 17 avril 2021
31 mars 2021

Bourgogne-Franche-Comté: solidaires face à la crise

Dans un contexte épidémique inédit, la Région Bourgogne-Franche-Comté et l’Agence régionale de santé unissent leurs efforts afin de soutenir l’hôpital public. Une complémentarité soulignée lors de la visite du Centre hospitalier et de l’Institut de formation en soins infirmiers de Mâcon le 29 mars 2021.

Solidaires, crise, santé, hôpital, Région, bourgogne-franche-comtéMême si l’accélération de la circulation du coronavirus semble, pour l’heure, épargner la Saône-et-Loire – à la différence d’autres départements de Bourgogne-Franche-Comté – les équipes du Centre hospitalier de Mâcon s’apprêtent à affronter la troisième vague de l’épidémie de Covid-19. « Depuis plus d’un an, les hôpitaux n’ont cessé d’être sous pression, témoigne le directeur Jean-Claude Téoli. On est devenu plus agile et on s’adapte quasiment au jour le jour ».

Cet engagement sans faille des hospitaliers a été salué par Marie-Guite Dufay  et Pierre Pribile. Le 29 mars 2021, la présidente de Région  et le directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) ont choisi l’hôpital et l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) mâconnais pour présenter des investissements inédits au service du système de santé, des équipements et de la formation des soignants. Et mettre l’accent sur la complémentarité entre la Région et l’ARS, formalisée par une convention dès 2017.

« Le législateur n’a pas donné de compétences aux Régions en matière de santé, avec des moyens dédiés, rappelle la présidente. Toutefois, nous pouvons intervenir de manière indirecte via d’autres compétences : le fonctionnement et l’investissement dans les établissements de formation des professions de santé, l’aménagement du territoire avec le soutien aux maisons pluridisciplinaires de santé ou encore le numérique avec le développement de la télémédecine ».

Plus de 200 infirmiers et aides-soignants supplémentaires formés chaque année

Cependant, le contexte inédit de crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a conduit la collectivité régionale à pousser encore plus loin le curseur : « Nous sommes sortis de nos gonds habituels. C’était un acte de responsabilité et de solidarité »  assume Marie-Guite Dufay. En 2020, la Région a acheté des masques chirurgicaux puis s’est mise à en fabriquer. Elle a également versé une indemnité exceptionnelle aux élèves soignants réquisitionnés pour faire face aux première et deuxième vagues.

Des fonds européens ont aussi été mobilisés, à hauteur de 10 millions d’euros, pour doter les hôpitaux de matériel de protection. L’hôpital de Mâcon a ainsi bénéficié de 935 000 € pour s’équiper en respirateurs, moniteurs ou blouses pour les soignants. De plus, d’autres crédits européens, gérés par la Région, pourraient aussi financer l’installation d’un nouveau scanner dans l’établissement.

Conjoint avec l’ARS, l’effort se poursuit afin de former davantage de soignants. En septembre 2020, 30 places supplémentaires ont été ouvertes en écoles d’infirmières. Et à la rentrée prochaine, 131 nouvelles places seront créées. Pour les formations d’aides-soignants, ce sont près de 60 places qui seront ajoutées en septembre 2021 en Bourgogne-Franche-Comté.

737 millions d’euros pour les hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté

« Le partenariat entre l’Agence régionale de santé et la Région s’est amplifié pendant la crise, au service du système de santé et des patients » se félicite le directeur général de l’ARS. Ce partenariat renforcé s’est concrétisé dans l’accord de relance signé le 5 février 2021 entre la Région et l’État.
Dans le cadre du Ségur de la santé, 737 millions d’euros sont attribués aux hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté. Une partie de cette enveloppe est dédiée à la reprise de la dette des établissements et à l’aide à l’investissement. « 63 millions d’euros visent à soutenir l’investissement du quotidien, avec une première tranche de 31 millions d’euros débloquée dès ce mois d’avril et répartie entre tous les hôpitaux de la région » annonce Pierre Pribile. À ce titre, le Centre hospitalier de Mâcon recevra une enveloppe de plus de 500 000 € que ses responsables pourront utiliser librement afin d’améliorer les conditions de travail des équipes soignantes et la qualité des soins.

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email