lundi 12 avril 2021
25 novembre 2020

Bourgogne-Franche-Comté: des panneaux solaires pour remplacer les friches industrielles

Bourgogne-Franche-Comté, région, panneaux, solaires, friches, industrie, énergie, positive

La Région Bourgogne-Franche-Comté vient de voter un budget de 2 millions d’euros pour transformer des friches industrielles en centrales photovoltaïques au sol. Les territoires intéressés sont invités à se faire connaître.

Pour faire de la Bourgogne-Franche-Comté une région à énergie positive, la Région se doit d’actionner tous les leviers. Celui qui mène au développement de l’énergie solaire passe notamment par l’installation de centrales photovoltaïques en toitures. Le SRADDET privilégie en effet ce type d’implantations, plutôt que des installations au sol qui consomment du foncier. Sauf lorsque ces terrains sont déjà exploités. Ou l’étaient ! C’est le cas notamment des friches industrielles ou sites dégradés, que la Région souhaite voir transformés en centrales photovoltaïques. Dans le cadre de son plan d’accélération de l’investissement régional, elle a débloqué un budget de 2 millions d’euros pour soutenir les territoires qui s’y engagent. Dans son règlement d’intervention, la Région précise que son taux d’intervention sera de 70% maximum (plafond de 100 000 €) pour les études d’impact, et de 50% maximum (plafond de 300 000 €) pour les travaux de déconstruction et de mise à plat préalables à l’installation de la centrale.

La première dans le Jura ?

L’enveloppe devrait permettre de cofinancer plusieurs centrales sur le territoire régional. Alors que la mesure vient d’être votée en commission permanente vendredi 20 novembre 2020, quelques projets émergent déjà. C’est le cas à Châtel-de-Joux, dans le Jura. Le maire, Gérald Husson, pourrait sauter sur l’occasion pour réhabiliter la friche de 2 hectares laissée par l’incendie d’une scierie en 2015 : « Nous étudions en effet la question, mais rien n’est fait : le terrain ne nous appartient pas, les négociations foncières sont en cours ». La petite commune jurassienne de 52 habitants a néanmoins préparé le terrain : « la parcelle est d’ores et déjà inscrite en zonage AUPV – Zone urbanisée à usage photovoltaïque – au sein du Plan Local d’Urbanisme ». Pour le maire, le projet revêt un véritable enjeu : « Le sujet de la transition énergétique est fondamental pour l’avenir de notre planète ; mais il ne doit pas se faire au détriment de nos espaces naturels. Réhabiliter cette friche, c’est sans doute la bonne solution, partagée avec les élus locaux, avec les SEM. »

*En 2019, le solaire photovoltaïque représentait une puissance installée de 294 MWc (megawatts crête) en Bourgogne-Franche-Comté. Le SRADDET fixe pour objectif de doubler la puissance installée dès 2021 (600 MWc), puis d’accélérer très fortement ensuite pour atteindre 10 000 MWc installés d’ici 2050.

consulter l’article

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email