jeudi 29 juillet 2021
2 décembre 2020

Bourgogne-Franche-Comté: numérique, la Région accélère encore

Très engagée dans le processus de transition numérique de son territoire, la Région Bourgogne-Franche-Comté a débloqué de nouveaux crédits pour appuyer encore un peu plus sur l’accélérateur. A Belfort et à Dijon, deux projets d’envergure vont pouvoir démarrer.

Mise à mal par la crise de la Covid-19, l’économie se serait sans doute effondrée sans les outils numériques. Télétravail, maintien de la communication interne, conservation du lien avec les clients ou les usagers, les besoins se sont imposés aux entreprises et aux institutions, qui n’avancent néanmoins pas toutes à la même vitesse. Déjà très offensive sur le développement du numérique en Bourgogne-Franche-Comté, la Région, via son plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR), a choisi d’accélérer encore. Elle a débloqué un budget supplémentaire de 42,1 millions d’euros pour accéder à un nouveau palier de transformation numérique de son territoire.

Lors de sa commission permanente du 20 novembre 2020, les élus ont ainsi voté des subventions complémentaires  dans le cadre du PAIR pour soutenir deux projets d’envergure qui constituent des briques essentielles de ce que doit être un territoire intelligent :

Création de l’innovation crunch lab sur le site de Belfort

Créé en 2018, l’open lab de l’UTBM est accueilli dans des locaux exigus et peu adaptés sur le Techn’Hom de Belfort. Le projet de création du crunch lab repose sur le réaménagement du bâtiment B du campus de Belfort. Il sera composé d’espaces de coworking et d’idéation, d’ateliers de fabrication et de prototypages (FabLabs), d’espaces de tests, d’un showroom … Il sera ouvert à tous : étudiants, entrepreneurs, particuliers, associations … et offrira un accès à la connaissance, aux méthodes et outils technologiques émergeants pour permettre à chacun de transformer une idée en projet concret. La nouvelle subvention régionale votée dans la cadre du PAIR permettra de doubler les surfaces par rapport au projet initial.

Extension du data center de l’université de Bourgogne

Les 675 m2 de 2015 ne suffisent déjà plus ! Le data center de l’université de Bourgogne doit en effet être agrandi pour répondre aux besoins universitaires mais également à ceux des PME/PMI de la région en matière de stockage sécurisé. L’extension de 550 m2 permettra à l’université de disposer de ressources nécessaires à plusieurs applications de pointe en matière de recherche et de calcul, de pédagogie numérique avec le développement de l’intelligence artificielle et la réalité virtuelle.

Cette extension sera réalisée dans la même veine que la construction de 2015 : le site conservera son statut de « greendatacenter » : 65 % des calories dégagées par le datacenter sont et resteront réintroduites dans le réseau de chaleur, permettant de produire entre 5% et 8% des besoins de chauffage de l’université.

 

Consulter l’article

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email