jeudi 26 novembre 2020
13 novembre 2020

Bourgogne-Franche-Comté: face à la crise, la Région soutient les TPE et décide une aide exceptionnelle pour les étudiants infirmiers

Les conseillers régionaux de la Région Bourgogne-Franche-Comté sont réunis en mode restreint ce vendredi 13 novembre 2020 à Dijon.  Cette année, ce débat intervient dans un contexte exceptionnel provoqué par la crise sanitaire et ses répercussions économiques et sociales.

Région, Bourgogne-Franche-Comté, crise, covid-19

Une session principalement consacrée au débat d’orientations budgétaires pour 2021. En raison du contexte sanitaire et économique, une troisième décision modificative du budget (DM3) sera également soumise au vote ; elle permettra :

  • d’adapter et d’augmenter, en partenariat avec les intercommunalité, les aides aux commerçants afin de résoudre leurs problèmes de trésorerie et les accompagner dans le développement numérique (click & collect) ;
  • de revaloriser la rémunération des élèves infirmier.e.s de deuxième et troisième année réquisitionné.e.s dans les hôpitaux confrontés à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19.

Pacte régional pour l’économie de proximité renforcé 

Devant l’aggravation de la situation sanitaire, la Région a décidé, en partenariat avec les EPCI, de renforcer son Pacte régional pour l’économie de proximité. Soit 5,6 M€ supplémentaires engagés (dont 1,750 M€ dès 2020).

 Depuis le 30 octobre, une partie des commerces de proximité font de nouveau l’objet d’une fermeture administrative en raison du deuxième confinement. Ce sont environ 10 000 établissements qui sont fermés en Bourgogne-Franche-Comté. En complémentarité avec les dispositifs de l’État (fonds de solidarité national et chômage partiel), la Région a décidé de faire évoluer le fonds régional des territoires afin d’apporter aux artisans et commerçants un soutien financier complémentaire.

Cette mesure a été décidée au terme d’une concertation avec tous les EPCI menée par la présidente de Région, Marie-Guite DUFAY. Il s’agit notamment : 

  • d’offrir plus de souplesse aux EPCI pour soutenir les entreprises, y compris en trésorerie

 

  • d’abonder de deux euros supplémentaires par habitant le fonds régional des territoires par des crédits de fonctionnement. Les EPCI sont invités à participer à parité. Afin de préserver les capacités financières des plus petites collectivités, les intercommunalités de moins de 15 000 habitants verront cette contrepartie réduite à 1 € EPCI pour 2 € Région.

L’ensemble de ces dispositions permettent notamment d’accompagner les commerces de proximité dans le développement numérique : prise en charge d’investissements pour l’achat d’équipement informatique, de logiciel, la mise en place de plateforme numérique ou encore l’acquisition de véhicule pour les livraisons à domicile.

La Région finance également deux programmes à destination des TPE :

  • le programme « Kapnumerik » porté par les CCI
  • le programme « Numeric’artisanat » porté par les Chambres de métiers à destination des artisans.

 Les programmes consistent en un accompagnement complet et gratuit de l’entreprise, financé par la Région et par les chambres consulaires. Il est suivi d’un diagnostic en fonction du profil de l’entreprise et va jusqu’à l’élaboration d’un plan d’actions et la recherche de solutions concrètes.

Des solutions d’entreprises locales existent comme celle de la plateforme de Teekers, site de vente en ligne disponible sur internet et application mobile dont l’objectif est de permettre aux commerçants dans les villes où l’application est déployée d’acquérir une visibilité en ligne.

 Par ailleurs, la filière numérique régionale fédérée par BFCNum propose un « mapping » des solutions ecommerce en Bourgogne-Franche-Comté, plateforme regroupant les solutions et les compétences permettant aux commerçants et artisans de Bourgogne-Franche-Comté de maintenir une activité en cette période de confinement.

 

Aides exceptionnelles aux étudiants infirmiers de deuxième et troisième année en stage : 2 M€ en 2020

Pour soutenir l’effort des étudiants infirmiers de deuxième et de troisième année, mobilisés, dans le cadre de leur stage, par l’épidémie de COVID-19, la Région a décidé de leur octroyer à nouveau une indemnité exceptionnelle.

 

 Dès l’annonce par l’ARS que l’appui de ces étudiants était nécessaire pour aider dans les centres hospitaliers, la Région a décidé d’engager un budget de 2 millions d’euros pour compléter leurs indemnités légales de stage qui varient entre 38 et 50 euros par semaine. La Région propose de majorer cette indemnité de 100 euros supplémentaires par semaine en temps plein, en complément de l’aide qui sera octroyée par l’Agence Régionale de Santé.

Orientations budgétaires

Malgré toutes les incertitudes liées aux conséquences de l’épidémie de COVID-19, la Région souhaite maintenir le cap fixé dans son plan de mandat. L’emploi, le développement durable et la solidarité sont réaffirmés comme les priorités régionales.

Dès le début de la crise, la Région a engagé en urgence une enveloppe de 100 millions d’euros pour amortir les premières conséquences de la pandémie ; puis elle a adopté le Plan d’Accélération de l’Investissement Régional (PAIR) de 435 millions d’euros, auquel s’ajoutent 105 millions d’euros de fonds européens.

DOSSIER DE PRESSE – AP 13-11-2020

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email