samedi 31 octobre 2020
17 février 2020

Auvergne-Rhône-Alpes : un an d’avance pour une Auvergne 100 % connectée

Le bilan semestriel du déploiement du Très haut débit en Auvergne a confirmé l’avance prise sur le calendrier initial. Un débit de 30 Mbit/s sera garanti sur l’ensemble du territoire auvergnat dès la fin de l’année 2020.

La bonne nouvelle a été confirmée à l’heure du dévoilement du bilan semestriel de déploiement du Très haut débit sur les 4 départements auvergnats. Le président de la Région Laurent Wauquiez a souligné à cette occasion : « Notre bataille, qui était très importante, c’était de faire en sorte que dès fin 2020, on ait la possibilité pour tous les habitants de notre région d’avoir 30 mégabytes. Les premiers résultats 2019 sont en avance par rapport à ce que l’on attendait, et on vient de faire une année record en termes de connexions avec 60000 prises, ce qui n’avait jamais été atteint dans notre région à ce stade.»

Les délais sont non seulement tenus, mais comme annoncé le 5 avril à Gannat, le calendrier a pu prendre une année d’avance. Ainsi en 2019, 61 000 prises précisément ont été installées : soit 60000 nouveaux logements ou entreprises ayant désormais accès au Très haut débit par la fibre optique. Dès la fin de l’année 2020 (au lieu de 2021), le Très haut débit à au moins 30 Mbit/s sera même garanti sur l’ensemble du territoire de l’ex-Auvergne en s’appuyant sur l’ensemble des solutions de connexion autres que la fibre : 4 G, satellite, montée en débit du réseau cuivre.

Le bilan semestriel du déploiement du THD en Auvergne a été dévoilé le 7 février à l’Hôtel de Région de Clermont-Ferrand.

Aller au-delà des objectifs

Le « 100% Très haut débit en Auvergne » se déploie :

  • plus vite :fin des travaux fibre en 2022 au lieu de 2025 prévu initialement ;
  • plus loin :couverture en fibre optique de 91% des entreprises et habitants des territoires d’Auvergne, au lieu de 77% ;
  • à un coût maîtrisépour les collectivités : Dans les négociations avec orange sur le partenariat public-privé, 130 millions d’euros d’optimisations ont été négociées entre le montant financier de départ en 2018 et le prix en fin de négociation en 2019.

Juliette Jarry, vice-présidente de la Région déléguée aux infrastructures, à l’économie et aux usages numériques, se félicite également de l’avance qui a été prise : « La feuille de route stratégique pour le numérique de la Région, adoptée, s’est fixé comme objectif d’apporter le Très haut débit pour tous en 2021. Grâce à des investissements publics et privés massifs, le déploiement a été accéléré… Avec un an d’avance, nous sommes en bonne voie pour atteindre notre objectif dès 2020.»

Une Auvergne connectée pour l’avenir

Laurent Wauquiez conclut à son tour : « Grâce à un mix technologique, fibre, satellite, 4G, nous sommes en train de permettre à l’Auvergne d’être 100 % Très haut débit. C’est une excellente nouvelle que l’on doit mettre sur le compte de notre travail mené main dans la main avec les Départements auvergnats et Orange. Je ne pouvais pas me résoudre à une Auvergne à deux vitesses avec des territoires mal desservis sur le plan numérique… J’insiste toutefois sur le fait que l’État doit être à nos côtés pour la bonne avancée de ce programme. Je demande ainsi que l’État maintienne son engagement financier initial à hauteur de 129 millions d’€.»

La nécessité, notamment pour le développement économique, de garder quelques coudées d’avance en matière de couverture numérique fait d’ailleurs partie des préoccupations de tous les habitants, comme le laissent présager les premières contributions à la grande consultation qui a été lancée lors des « Rencontres régionales pour une Auvergne d’Avenir », le 10 février à l’Hôtel de Région de Clermont-Ferrand.

Aller plus loin

www.auvergne-numerique.fr

Partager cet article :

About souakla

  • Email