mardi 27 octobre 2020
4 août 2020

Auvergne-Rhône-Alpes: la liaison aérienne Clermont-Orly garantie pour la rentrée

La décision d’Air France de supprimer les vols entre Clermont-Ferrand et Orly a fait l’effet d’un coup de tonnerre. Grâce à une mobilisation collective autour de la Région, la liaison sera finalement assurée, dès la rentrée, par la compagnie Regourd / Amelia.

Le maintien de la liaison entre Clermont-Ferrand et Paris-Orly, à partir de la mi-septembre 2020, a officiellement été annoncé le 30 juillet à l’aéroport de Clermont-Ferrand Auvergne, dirigé par Nicolas Pelerin, par le président de la Région Laurent Wauquiez, notamment accompagné de Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux transports, du conseiller spécial Brice Hortefeux, d’Olivier Bianchi, président de Clermont Auvergne Métropole et du président du Conseil départemental du Puy-de-Dôme Jean-Yves Gouttebel.

« Nous avons tous vécu en Auvergne la décision d’Air France de ne plus assurer cette liaison comme un coup de poignard », a déclaré Laurent Wauquiez à cette occasion. « Nous n’avons pas accepté, et nous n’accepterons pas, cette décision qui pénalise tous les Auvergnats qui doivent se rendre à Paris, d’autant que la ligne ferroviaire est un problème également majeur. Aujourd’hui, nous venons de gagner une bataille importante grâce à la mobilisation de tous. »

« Nous avons réussi à trouver ensemble une solution »

Dès la mi-septembre, les vols seront assurés par la compagnie Regourd / Amelia, choisie à l’unanimité du comité syndical élargi aux parlementaires, pour opérer cette liaison (l’autre compagnie en lice était Chalair Aviation). La rotation Clermont-Orly sera assurée le matin et le soir. La compagnie Regourd / Amelia a montré des perspectives de développement importantes pour d’autres liaisons au départ de Clermont-Ferrand. Par ailleurs, elle a « immédiatement joué le jeu pour maintenir le centre de maintenance de HOP! et ainsi préserver les emplois », ce qui a aussi joué en sa faveur.

Le président de la Région s’est félicité de ce sauvetage collectif de la liaison aérienne avec la capitale : « C’est clairement pour nous un message d’espoir, et il est important. Quand nous sommes mobilisés, quand nous fédérons nos forces, nous pouvons y arriver ! Nous avons réussi à trouver une solution. À présent, nous devrons aussi travailler ensemble sur la liaison ferroviaire avec Paris. »

Consulter l’article.

Partager cet article :

About souakla

  • Email