jeudi 23 septembre 2021
15 septembre 2021

France Nature Environnement: une co-signature pour des solutions fondées sur la nature

A l’occasion du Congrès Mondial de l’Union Internationale de la Conservation de la Nature (UICN) à Marseille du 3 au 11 septembre 2021, Régions de France ainsi que des associations françaises d’élus et de collectivités territoriales et France Nature Environnement, appellent à agir pour l’avenir de nos territoires.

Congrès de la nature, environnement, régions, France Nature Environnement, co-signature, actualité partenaireUne situation de plus en plus alarmante…

Les rapports scientifiques se suivent et se ressemblent, alertant sur l’état de notre planète, l’avenir de nos sociétés et la nécessité d’agir face à l’érosion de la biodiversité et aux changements climatiques.
Nos sociétés sont fragilisées par les problèmes sanitaires et environnementaux. Partout dans le monde, les territoires souffrent des risques naturels exacerbés par le changement climatique. La France ne fait pas exception. Pourtant des solutions existent et commencent à être mises en œuvre dans certains territoires.

…face à laquelle des solutions existent

L’UICN a défini le concept de « solutions fondées sur la nature » pour agir à la fois en faveur de la biodiversité et de l’avenir de nos régions et de nos territoires en s’appuyant sur la nature et son respect. Ces solutions visent à préserver et restaurer les richesses écologiques, sociologiques et culturelles des différentes régions françaises.

Ainsi, la préservation et la restauration des espaces de mobilités des cours d’eau, des zones humides, des mosaïques d’habitats diversifiés et d’éléments du paysage comme les réseaux de haies ainsi que le développement de l’agroécologie et des prairies permanentes garantissent la quantité et la qualité de l’eau potable tout en limitant le risque d’inondations.

Cette même agroécologie, avec les alternatives aux pesticides de synthèse et aux produits vétérinaires dangereux, garantit la qualité de l’alimentation et de la santé, ainsi que la restauration des sols, de la biodiversité dont les pollinisateurs… Elle peut être la base de projets de territoires dynamisant l’économie locale, notamment via des circuits de proximité.

Inondations, glissements de terrain, submersion marine, ruissellement, avalanches, îlots de chaleur : tous ces risques peuvent être limités par des solutions fondées sur la nature, à travers la préservation des milieux (zones humides, forêts, cours d’eau, milieux littoraux, récifs coralliens, prairies, haies, nature en ville) et des sols… La nature étant d’une générosité infinie, ces solutions induisent une multitude d’autres bénéfices pour les territoires, qu’il s’agisse de la trame verte et bleue, de la qualité de vie, de la santé des habitants ou des finances publiques.

 

Faire de la France un exemple

Nous enjoignons ainsi le gouvernement français à engager les moyens humains, techniques et financiers pour la mise en œuvre de solutions fondées sur la nature partout dans les territoires et ainsi devenir un pays exemplaire. Nous l’invitons à accompagner les actions des acteurs en régions, collectivités, entreprises, associations et citoyens et à leur faire confiance. Nous lui demandons de porter ces solutions lors des prochains sommets internationaux sur le climat et la biodiversité.

La préservation des milieux, des sols, de l’eau qui sont le support de toute vie représente un investissement indispensable pour l’avenir de tous : les coûts de réparation des dysfonctionnements des cycles naturels, de pertes de fertilité des sols, des catastrophes naturelles sont sans commune mesure avec ceux nécessaires pour les prévenir.

La nature est notre futur !

Pour notre part, nous nous engageons à faire la promotion des solutions fondées sur la nature auprès des acteurs régionaux et territoriaux à terre ou en mer, en métropole et en outre-mer pour qu’ils s’approprient ce concept en tant que réponse privilégiée aux défis sociaux et environnementaux, et à les mettre concrètement en œuvre afin de garantir l’avenir de l’humanité au sein d’un monde vivable.

Nous nous engageons à agir et à mobiliser nos réseaux respectifs pour mener de telles actions qui permettent la rencontre du pouvoir politique local, du savoir scientifique, de l’engagement des acteurs économiques et associatifs ainsi que l’implication des citoyens.
Face aux défis sanitaires, sociaux, environnementaux et climatiques, le temps est à l’action !

 

Associations signataires

  • François BAROIN, président de l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité
  • Christophe BOUILLON, président de l’Association des petites villes de France
  • Jean-Pierre BOUQUET, président délégué des Eco Maires
  • Caroline CAYEUX, présidente de Villes de France
  • Michel FOURNIER, président de l’Association des maires ruraux de France
  • Johanna ROLLAND, présidente de France urbaine
  • Arnaud SCHWARTZ, président de France Nature Environnement
  • Gilles VINCENT, président d’AMORCE
  • Carole DELGA, Régions de France

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email