mercredi 21 octobre 2020
10 avril 2020

La Fondation et les délégations régionales d’ENGIE soutiennent les territoires

Avec ses délégations régionales et sa Fondation d’entreprise, ENGIE, grâce à son fort ancrage local, met en place ou soutient une série d’initiatives au bénéfice des patients et soignants, des associations et des plus démunis, partout où le besoin se fait urgent.

Dès les premiers jours de la crise sanitaire, la Fondation ENGIE a décidé de créer un fonds dédié de 500 000 euros pour les hôpitaux et les projets portés par la Fondation des Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France, ce qui permet d’assister de nombreux hôpitaux et EHPAD en fournissant du matériel pour les soignants, dans toutes les régions françaises.

C’est le souci de la proximité qui a guidé le sens de nos actions de solidarité dans les premiers jours de la crise. Un choix fort a été fait : agir aux côtés des acteurs locaux, les accompagner.

Les délégations régionales d’ENGIE et la Fondation ENGIE se sont attachées à rassembler les moyens du Groupe, ses réseaux externes et internes, à fédérer les filiales et nos clients pour accompagner soignants, acteurs de la solidarité, associations en :

  • Redéployant  immédiatement les budgets affectés habituellement à des partenariats culturels et sportifs vers des actions solidaires, abondées par la Fondation
  • Mobilisant  nos réseaux de coordination (commerciaux et RH) pour fédérer et agir,
  • S’appuyant  sur nos partenaires, nos clients, les acteurs locaux de la solidarité pour créer des communautés de projets et s’inscrire dans le programme « Coalitions » de la Fondation
    actions solidaires 

Valérie Alain, Directrice Institutions France et Territoires d’ENGIE, raconte comment cette mobilisation s’est mise en place :

« Notre façon d’aborder la crise sanitaire du Covid-19 est guidée par cette  philosophie  de la proximité. Plutôt qu’une approche nationale, nous partons du local, des besoins exprimés par nos réseaux internes et externes dans les régions. D’autant que les situations face à l’épidémie ne sont pas les mêmes et surtout pas avec le même calendrier : les attentes de Strasbourg fin mars ne sont pas celles de Marseille ou de Rennes ! Travailler avec les territoires au quotidien développe un goût du travail d’équipe et une capacité à promouvoir les partenariats. La très grande majorité des projets qui naissent et se développent localement sont issus de partenariats avec plusieurs parties prenantes, privées et publiques. Or, pour faire face à une crise de ce type, il faut jouer le collaboratif. C’est ainsi que nous nous appuyons aussi sur la Fondation ENGIE. Enfin, être un partenaire de proximité exige de travailler sur la durée. Les actions de solidarité que nous menons depuis le début de la crise racontent aussi cette histoire : nous sommes partenaires en sponsoring culturels et sportifs depuis plusieurs années sur de nombreux territoires et nous avons tout de suite décidé de transformer ces budgets en actions solidaires pour ces mêmes acteurs locaux. C’était une décision rapide à prendre et efficace. »

Dans ces premiers jours, nos efforts se sont ainsi concentrés dans l’urgence sur l’achat de matériels pour les hôpitaux (notamment respirateurs), l’aide aux soignants (notamment plateaux repas), l’aide aux personnes les plus vulnérables (SDF – personnes en situation de handicap) et le recensement des initiatives, la mobilisation des acteurs locaux pour pouvoir accélérer les réponses.

Les actions sur le terrain

Nous avons procédé à l’achat de matériels de soins, plusieurs respirateurs ont été livrés à des  hôpitaux dans différentes régions, ainsi que des masques lavables, des masques FFP2, du gel hydroalcoolique ainsi que des paniers repas pour les soignants.

Outre les établissements médicaux, les équipes ENGIE se sont attachées à aider des associations solidaires ou entreprises, qui font bénéficier de leurs compétences aux soignants. Par exemple, pour la startup bordelaise medTandem qui forme les médecins généralistes à l’échographie pulmonaire de manière simple par du e-learning et de courtes vidéos explicatives, ENGIE a détaché un ingénieur de manière gratuite. Nous participons enfin, via ENGIE Solutions, au projet Airbus – Université de Nantes qui tente de fabriquer des respirateurs par l’utilisation d’imprimantes 3D.

La quasi-totalité des régions françaises a déjà bénéficié de soutien d’ENGIE.  Au total, 49 établissements médicaux, hospitaliers ou EHPAD ont pu bénéficier de plusieurs centaines de tablettes permettant aux patients de garder le lien, grâce au fonds créé avec la Fondation Hôpitaux de Paris Hôpitaux de France.

Soutenir les publics les plus fragiles

« La pandémie du Coronavirus crée une situation sanitaire inédite et appelle la mise en place de nouvelles solidarités et un effort sans précédent. Plus que jamais il nous faut partager l’élan du cœur, la solidarité. La fondation se doit d’être le creuset des initiatives des entités et des collaborateurs», indique Philippe Peyrat, Délégué Général de la Fondation ENGIE. « Cette crise a été l’occasion de mobiliser toutes les énergies du groupe, de montrer la place de la solidarité dans sa culture d’entreprise. »

Les sans-abris et les personnes en situation de grande précarité sont parmi les plus touchés par la crise actuelle, sans possibilité d’être confinés et alors qu’il est plus difficile de mobiliser des bénévoles. Face à cette urgence, pour soutenir les plus fragiles, la Fondation ENGIE a voté un budget exceptionnel de 100 000 euros au bénéfice du Samu Social de Paris, dont la Fondation est un mécène fondateur depuis 1995. Vous pouvez vous aussi les aider en envoyant vos tickets restaurant au Samusocial de Paris. Le Samu Social de Lille s’est vu livrer du matériel de première nécessité pour les sans-abris.

Dans plusieurs régions, nous travaillons à l’attribution de logements de confinement à des SDF, notamment atteints du Covid-19, en partenariat avec la Croix Rouge, avec qui nous finançons également 1500 paniers repas dans la Région Sud, au bénéfice des plus démunis.

Enfin, alors qu’écoles, collèges, lycées et universités sont fermés mais assurent une continuité d’enseignement en ligne, disposer d’un ordinateur ou d’une tablette à la maison est plus que jamais nécessaire. Pour aider les publics fragiles, la Fondation ENGIE s’engage aux côtés de La Voix de l’Enfant et apporte son soutien à des associations de soutien scolaire. En Normandie, la Fondation apporte également son soutien à la Fondation LES NIDS pour l’achat de 50 tablettes destinées à des enfants défavorisés.

ENGIE remercie ses équipes mobilisées sur le terrain pour faire vivre la solidarité.

Pour en savoir plus sur les actions et opérations des équipes ENGIE pour faire face à cette situation de crise sanitaire mondiale, retrouvez tous nos articles dans notre dossier spécial COVID-19 Mobilisation.

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email