mercredi 05 octobre 2022
8 mars 2022

Vers l’égalité femme-homme : des Régions pleinement engagées

Chaque année, la Journée internationale des droits des femmes est l’occasion d’établir un état des lieux sur l’avancée effective du principe d’égalité entre les femmes et les hommes.

Au-delà de porter une société plus juste et plus égalitaire, fondement de notre République, les Régions ont la conviction qu’œuvrer en faveur de l’égalité femme-homme, c’est œuvrer en faveur du développement des compétences, de la valorisation des talents et des potentiels et de ce fait, de l’enrichissement du capital humain.

Les Régions sont conscientes que des inégalités importantes persistent entre les femmes et les hommes et qu’il ne peut y avoir d’avancées significatives, sans un volontarisme politique fort.

Dès lors, elles ont toutes investi ce chantier dont elles rendent compte chaque année, dans le cadre d’un rapport sur la situation de la Région en matière d’égalité entre les femmes et les hommes, tant sur les actions qu’elles conduisent en matière de ressources humaines que dans le cadre des politiques qu’elles mènent.

Qu’il s’agisse d’égalité professionnelle, de parité, de lutte contre les stéréotypes, les discriminations et le harcèlement sexuel, les Régions sont donc pleinement engagées.

Au sein même des Régions et dans un souci d’exemplarité, plusieurs d’entre-elles ont par exemple engagé des mesures telles que :

  • la sensibilisation, l’information et la formation des agents et des élus à la prise de conscience des enjeux d’égalité entre les femmes et les hommes ;
  • la mise en place d’outils d’observation, de suivi et d’évaluation des politiques d’égalité femme-homme à l’échelle régionale ;
  • la réduction progressive des écarts de rémunération et des temps de travail au sein de la collectivité ;
  • l’augmentation du taux d’encadrement des femmes ;
  • la mise en place de procédures d’alertes sur les actes de discriminations, de sexisme, de harcèlement sexuel et de harcèlement moral ;
  • la valorisation de métiers nécessitant d’être ouverts à la mixité ;
  • l’introduction de clauses, dans les marchés publics, intégrant de respect impératif de la législation en matière d’égalité femmes/hommes ;
  • la mise en place du CV anonyme pour les recrutements externes ;

De la même manière, le principe d’égalité femme-homme irrigue la plupart de leurs politiques régionales comme par exemple :

  • en matière d’orientation, de formation et d’apprentissage, à travers la sensibilisation et la mobilisation des différents acteurs pour favoriser la mixité dans des secteurs qui en sont dépourvus ;
  • en matière de développement économique, à travers des actions consistant à favoriser et accompagner l’entreprenariat des femmes dans toutes les branches professionnelles ;
  • en matière de mobilités, à travers la mise en œuvre de campagne de sensibilisation et de prévention pour lutter contre les comportements sexistes vis-à-vis des femmes dans les TER et les transports interurbains et scolaires ;
  • en matière éducative, à travers divers outils de communication pour lutter contre le sexisme et les stéréotypes et par la mise en place de « référents égalité » au sein des lycées ;
  • en matière culturelle, à travers le soutien à des associations intégrant pleinement la notion d’égalité dans leur activités et qui en assure la promotion ;
  • en matière de sport, à travers la communication et la médiatisation des pratiques sportives féminines, l’accompagnement de la féminisation des instances dirigeantes fédérales déconcentrées et l’accompagnement des sportives de haut niveau dans la construction de leur projet professionnel et sportif ;
  • en matière de santé, à travers des actions de prévention, dans le cadre des Contrats Locaux de Santé, pour faire face notamment aux problématiques liées à la sexualité (accès à la contraception, violences à caractère sexuelle) et celles liées au suivi de grossesse et périnatal.

Bien évidemment, malgré ces nombreuses actions, les Régions mesurent le chemin qu’il reste à accomplir vers l’égalité réelle.

Tant à l’échelle nationale qu’à l’échelle régionale, l’égalité entre les femmes et les hommes doit devenir un automatisme.

Comme en attestent ces différents exemples, c’est en tout cas le choix qu’elles ont clairement opéré dans la gestion de leur administration et dans la conduite de leur action !

 

Partager cet article :

About lrakotoalandraibe

  • Email