mercredi 21 octobre 2020
18 octobre 2020

Un sondage Ipsos montre l’appréciation positive des Français sur leur Région

Le sondage Ipsos publié le 19 octobre par Régions de France à l’occasion de son Congrès 2020 démontre l’appréciation positive des Français sur l’action de leur Région face à la crise sanitaire, économique et sociale, ainsi que leur attente de nouvelles compétences pour les Régions.

De manière générale, les Français ont une bonne opinion vis-à-vis de l’action de leur Région (59% en sont satisfaits), seule la Commune se situant à un niveau légèrement supérieur (65%). En revanche, l’action de l’État (24%) et de l’Union européenne (22%) suscitent beaucoup plus de rejet.

Plus précisément, l’activité des Régions durant la crise sanitaire récente a été globalement appréciée : c’est le cas de leur action dans la lutte contre l’épidémie en elle-même (52% de Français satisfaits de l’action de leur Région contre 33% de mécontents), mais aussi de l’action menée pour soutenir et relancer l’activité économique (45% de satisfaits, 32% de mécontents) et de la lutte contre les conséquences sociales de l’épidémie et du confinement (43% contre 35%). A noter que l’action des Régions durant la crise sanitaire a été systématiquement mieux jugée que celle de l’État.

Le couple État-Régions pour la relance

C’est vers l’État (62%) et les Régions (55%) que les Français se tournent pour mener des politiques efficaces de relance de l’économie. L’action des Départements (35%), de l’Union européenne (28%) ou des Communes (20%) étant jugée moins porteuse en ce domaine.

Si les Français estiment que les Régions disposent aujourd’hui de moyens suffisants pour agir dans des domaines aussi divers que les transports en commun (66%), l’accès aux loisirs ou à la culture (64%) et dans une moindre mesure l’éducation (53%) ou le développement économique et le soutien aux entreprises (50%), seuls 40% partagent cet avis à propos de la politique environnementale, 38% quand à la lutte contre les inégalités et 33% en ce qui concerne l’amélioration du système de santé.

Aller plus loin dans la décentralisation

Dès lors, près d’un Français sur deux estime qu’il faut aller plus loin dans la décentralisation et accorder plus de compétences aux collectivités territoriales (49%), seuls 13% étant d’un avis inverse et 13% se satisfaisant de la situation actuelle.

Pour 79% des Français, la Région est la collectivité idéale pour expérimenter des mesures et des politiques publiques innovantes. 77% des personnes interrogées estiment que les Régions devraient pouvoir mettre en place des politiques publiques très différentes les unes des autres si elles le souhaitent. Et 74% d’entre elles sont d’accord ou plutôt d’accord avec le fait que la Région est l’échelon de la proximité qui mène une action publique au plus proche des citoyens.

Enfin, pour 45% des personnes interrogées, la taille des Régions françaises est satisfaisante, elles sont jugées trop grandes par 21% du panel et trop petites par 11%.

  • Ce sondage a été réalisé du 28 septembre au 2 octobre 2020 par l’institut Ipsos auprès de 1.000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas: sexe, âge, profession de la personne interrogée, catégorie d’agglomération, Région. Échantillon interrogé par Internet via l’Access Panel Online d’Ipsos.

 

 

 

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email