mardi 03 août 2021
10 mai 2021

La relance ne se fera pas sans les Régions

régions, Etat, relance, plan, entreprises, économie, crise, emploiDans sa présentation jeudi 6 mai du premier bilan des mesures de relance destinées aux collectivités locales, le gouvernement a omis de mentionner la contribution essentielle des Régions. 

L’apport des Régions à la relance de notre pays atteint déjà 15 Mds€, en totalisant les accords signés depuis début janvier avec le gouvernement. Leur contribution financière est globalement équilibrée avec celle de l’Etat, dans le prolongement du partenariat Etat-Régions signé le 28 septembre 2020 par le Premier ministre et le Président de Régions de France. 

Parmi les priorités des accords Etat-Régions figurent:

  • la modernisation des infrastructures de transport,
  • la transition écologique,
  • le renforcement de la compétitivité et de l’attractivité des territoires,
  • le soutien à la culture, au sport, à l’agriculture,
  • la lutte contre la précarité notamment des jeunes. 

Ne pas confondre vitesse et précipitation

L’ambition partagée par l’Etat et les Régions est d’aller vite et fort pour une reprise durable de l’activité. Ainsi, les montants inscrits aux accords de relance sont très souvent conditionnés à une mise en œuvre rapide des mesures. 

Pour autant, les Régions appellent l’Etat à ne pas confondre vitesse et précipitation, en privilégiant la communication au détriment de l’engagement de long terme au service de tous les territoires et de leurs habitants. 

Des questions de fond restent à régler : l’allègement de procédures règlementaires, la mobilisation des fonds européens, l’articulation des accords avec la nouvelle génération des contrats de plan Etat-Région (CPER) et avec les Contrats de relance et de transition écologique (CRTE). 

Enfin, alors qu’est évoqué un 2e plan de relance, les Régions demandent au gouvernement de co-construire avec elles les mesures à prendre le cas échéant pour compléter les dispositifs, dans le cadre des comités de pilotage et de suivi prévus par les accords de relance à l’échelle de chaque région. Car l’enjeu à présent, c’est bien de faire en sorte que les moyens mobilisés arrivent effectivement auprès des porteurs de projets, ce qui nécessite un pilotage fin au plus près du terrain. 

Le communiqué de presse-PDF

Partager cet article :

About emmanuel georges picot

  • Email